Du talent au Canada, croit Mutombo

Ils étaient nombreux jeudi à vouloir obtenir l'autographe... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Ils étaient nombreux jeudi à vouloir obtenir l'autographe de la légende du basketball Dikembe Mutombo.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir attiré les foules aux quatre coins de la planète NBA, Dikembe Mutombo est toujours aussi populaire. Le retraité était présent jeudi à Sherbrooke afin de participer à l'événement annuel Passe NBA Campus à l'Université Bishop's. Entre deux autographes, la légende a bien voulu commenter la situation du basketball au Canada, qui rattrape peu à peu les États-Unis selon lui.

S'il n'y a qu'un seul Québécois qui arpentait les courts de la NBA la saison dernière, soit Joel Anthony originaire de Dollard-des-Ormeaux, de nombreuses vedettes de la NBA proviennent désormais du Canada.

« Je pense qu'au Canada, il y a plusieurs bons joueurs, a indiqué celui qui en était à une deuxième présence à l'Université Bishop's après avoir fait la promotion du Match des étoiles de la NBA l'an dernier. Le niveau de jeu a grimpé en flèche lors des trois dernières années. On voit une augmentation radicale de bons joueurs provenant du Canada. La popularité monte sans cesse et on le ressent jusque dans la NBA, qui accueille de plus en plus de bons joueurs canadiens. »

Autrefois, il n'y avait que Steve Nash. En 2014, on assistait à un record du nombre de joueurs provenant du Canada : treize. Andrew Wiggins a même été le deuxième Canadien consécutif à être sélectionné au premier choix au repêchage de la NBA en 2014.

« Les Raptors de Toronto et Basketball Canada aident beaucoup à promouvoir le sport ici », estime celui qui est surnommé le Mont Mutombo grâce à ses 2,18 m.

Ce dernier a disputé 18 saisons dans la NBA et près de 1200 matchs. Il a obtenu une moyenne de 9,8 points et 10,3 rebonds par match en plus de multiplier ses présences aux matchs des étoiles. Il est donc bien placé pour évaluer le niveau de jeu qui grimpe constamment, entre autres grâce à la contribution canadienne.

« Au Canada, les gens ne se rendent pas compte à quel point il y a de bons joueurs qui aident à rehausser le niveau de jeu mondial. Les Canadiens ne pensent qu'au hockey. Il y a des jeunes qui sont aussi à découvrir et j'espère que de plus en plus de Canadiens s'en rendront compte et seront charmés par le basketball. C'est un peu pour cette raison que je suis ici aujourd'hui », a résumé la légende du basketball.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer