Le Big Bill aux commandes

Le Big Bill pourrait fermer les livres, mercredi,... (Photo Fournie, Nathalie Miclette)

Agrandir

Le Big Bill pourrait fermer les livres, mercredi, à Thedford Mines.

Photo Fournie, Nathalie Miclette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Photos Seules Cut Tommy Brochu correspondant Coaticook
Tommy Brochu
La Tribune

(Coaticook) Le Big Bill de Coaticook a pris une solide avance de 3 à 1 dans sa série face aux Blue Sox de Thetford Mines. C'est dans un match enlevant que les Coaticookois l'ont emporté 3 à 2, en 8e manche, dimanche.

La tension était palpable dans le Stade Julien-Morin à l'occasion du quatrième match de la série entre Thetford Mines et Coaticook. La partie s'est finalement scellée en fin de 8e manche, lorsque le joueur à l'arrêt-court, Jean-Michel Acquin, a échappé le ballon qui se dirigeait vers lui, donnant ainsi la victoire au Big Bill.

Les Rouges ont connu une fin de semaine parfaite, lui qui a battu les Blue Sox samedi au Stade des Caisses Desjardins.

L'entraîneur-chef du Big Bill, Jonathan Breton, était encore ébahi après la partie. « On est bons. On est chanceux. On a tous les outils pour aller chercher la série présentement. Il faut juste garder notre niveau de jeu haut, parce que c'est la dernière la plus difficile à aller chercher », a-t-il commenté après la partie.

Le niveau de confiance de la troupe coaticookoise semble bien haut présentement. Si les Blue Sox étaient les favoris - ils ont terminé au premier rang au classement général de la Ligue majeur de baseball du Québec et ont remporté les cinq derniers championnats de la ligue -, ils sont présentement dans les câbles.

Les partisans étaient au rendez-vous au Stade Julien-Morin. « Ça amène un ''mindset''. C'est incroyable », a souri Breton.

Le match en bref

Au bâton, le match a bien débuté pour les deux équipes. Le compte était de 2 à 1 pour le Big Bill après la première manche.

Les Coaticookois ont ensuite laissé les Blue Sox inscrire un point facile. Alors que les buts étaient pleins, Cédrick Vallières a laissé un but sur balle, ce qui a donné un point automatique aux visiteurs.

Les beaux jeux défensifs se sont multipliés par la suite. Le Big Bill n'a commis qu'une seule erreur, tandis que les Blue Sox n'en ont fait que trois.

Le Big Bill pourrait fermer les livres, mercredi, à Thedford Mines.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer