• La Tribune > 
  • Sports 
  • > « Je voulais encore jouer, mais je ne pouvais plus! » 

« Je voulais encore jouer, mais je ne pouvais plus! »

Stéphane Robidas alternera entre son travail à Toronto... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Stéphane Robidas alternera entre son travail à Toronto et sa vie de famille à Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir affronté les meilleurs hockeyeurs au monde durant 937 matchs dans la LNH, le défenseur Stéphane Robidas se dit prêt à passer à sa nouvelle carrière, celle au deuxième étage du Centre Air Canada.

« J'ai été chanceux de pouvoir évoluer aussi longtemps dans la LNH, admet le Sherbrookois. Je n'étais pas très grand comme défenseur. Les blessures m'ont rattrapé. Je voulais encore jouer, mais je ne pouvais plus ! »

Maintenant adjoint du directeur du développement des joueurs chez les Maple Leafs de Toronto depuis jeudi, Robidas n'a joué que 52 parties pour les Leafs après avoir signé un contrat de neuf millions de dollars pour trois ans.

« Depuis 2012, j'ai accumulé beaucoup de blessures et d'opérations. Ma réhabilitation n'allait pas toujours comme je le voulais. J'ai essayé de revenir au jeu. J'espérais guérir, mais je n'ai jamais retrouvé ma pleine santé. Je peux vivre normalement aujourd'hui, mais je ne peux plus faire certaines choses. Juste le fait de jouer au soccer avec mes enfants est parfois douloureux. »

Deux fractures au genou, une blessure à l'épaule, deux opérations, deux vis dans la jambe droite. Les circonstances n'étaient pas favorables à un retour au jeu pour un hockeyeur en fin de trentaine. Âgé de 40 ans, Stéphane Robidas est prêt à passer à autre chose.

D'ailleurs, lors de la dernière saison, il avait déjà commencé la transition entre ses deux carrières en aidant les Marlies de Toronto, club-école des Leafs.

« C'était une belle expérience. J'aime travailler avec les jeunes afin de les aider à atteindre la LNH. J'ai été impressionné par les recrues. Il y a de beaux projets à Toronto. »

Tout comme l'an dernier, Stéphane Robidas alternera entre son travail à Toronto et sa vie de famille à Sherbrooke.

L'ancien hockeyeur professionnel conserve donc son rôle chez le Phoenix de Sherbrooke, similaire à celui occupé à Toronto.

« J'ai la chance de pouvoir demeurer dans le monde du hockey. C'est un défi différent. Aider au développement des jeunes joueurs des Leafs, c'est quelque chose de gratifiant et motivant. Je serai là pour les aider, mais au final, c'est à eux de tracer leur chemin vers la LNH en faisant les efforts nécessaires », rappelle Stéphane Robidas, reconnu justement pour sa persévérance tout au long de sa carrière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer