Une tonne de souvenirs pour Stéphane Waite

Stéphane Waite se dit touché par la marque... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Stéphane Waite se dit touché par la marque de reconnaissance que l'organisation des Cantonniers de Magog lui réserve en ouverture de saison.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Les souvenirs défilent à un rythme effarant dans la tête de Stéphane Waite lorsqu'il se remémore ses deux passages comme instructeur des gardiens dans l'organisation des Cantonniers de Magog. Des liens qu'il a établis avec la plupart de ses anciens gardiens aux bonnes relations qu'il a entretenues avec les différents entraîneurs avec qui il a collaboré, sans oublier évidemment la conquête de la Coupe Air Canada au printemps 2000, emblème de la suprématie du hockey midget AAA au pays. Waite sera honoré ce soir avant le match d'ouverture des Cantonniers à Magog contre Saint-Hyacinthe.

Le championnat canadien acquis par les Cantonniers au terme de la saison 1999-2000 fait indéniablement partie de ses souvenirs les plus mémorables.

« Ce trophée-là est le plus difficile à gagner au hockey, encore plus que la coupe Stanley et la Coupe Memorial. Au jour un de la saison, il y a beaucoup plus d'équipes midget AAA au pays que dans la ligue canadienne junior et encore davantage que dans la Ligue nationale, explique Waite. Qu'on le veuille ou non, on fait du millage avant de se sauver avec la Coupe Air Canada (maintenant la Coupe Telus). De cette édition des Cantonniers, aucun joueur n'a connu une carrière dans la LNH. Ça vous montre le concept d'équipe que les gars avaient acheté des entraîneurs Mario Durocher, Martin Bernard et Judes Vallée. Certains affirment que les Cantonniers étaient dirigés cette année-là par le meilleur groupe d'entraîneurs de l'histoire de la ligue. Je suis totalement d'accord avec ça et vous n'avez même pas besoin de m'inclure dans l'équation. »

Entraîneurs et gardiens

Plusieurs gardiens qui ont enfilé le chandail des Cantonniers sous l'ère Waite ont été repêchés par des équipes de la LNH. Pensons à Maxime Daigneault, Jean-François Nogues, Philippe DeRouville, Jean-François Labbé, Jean-Philippe Levasseur, Rock Marinier, Jean-François Racine et son frère Jimmy. « J'ai été choyé. Ils ont longtemps représenté ma meilleure carte d'affaires. J'ai eu un plaisir fou à les coacher. C'est toujours plus facile quand un jeune bouffe tout ce que tu lui enseignes. À 15 ou 16 ans, ce sont des diamants à polir. »

Lorsqu'on lui rendra hommage ce soir au centre de la glace, le principal allié de Carey Price aura une pensée pour tous les entraîneurs qui l'ont accompagné à Magog, à commencer par Jacques Grégoire qui a été le premier à croire en lui avec les Cantonniers. « Jacques m'a ouvert les portes deux fois, dans le midget AAA à Magog et dans la LHJMQ avec les Cataractes. À mes débuts avec les Cantonniers en 1983, nous étions deux entraîneurs des gardiens dans le midget AAA, moi et un dénommé François Allaire, précise-t-il sourire en coin. Fallait être convaincu pour donner carte blanche à un jeune inexpérimenté comme moi dans le midget AAA. Je dois beaucoup à Jacques. »

Par la suite, les Alain Bourgault, les Pierre Cliche, Luc Boucher, Mario Durocher, Judes Vallée et Martin Bernard ont tous eu Stéphane Waite dans leur giron. « Ils m'ont tous influencé positivement », insiste Waite.

Cantonnier à vie

Il y a deux ans, lorsque Magog a accédé à la finale de la Ligue midget AAA contre le Lac St-Louis, il n'hésitait pas à encourager publiquement son ancienne équipe. « Même à Chicago je consultais les statistiques de la ligue pour voir comment ils se débrouillaient. Je serai un Cantonnier à tout jamais. »

D'ailleurs, l'hommage que l'organisation lui rendra ce soir le touche. « J'ai été surpris lorsque Christian Lord m'a contacté pour m'annoncer la nouvelle. Je suis vraiment touché par cette marque de reconnaissance. Cela n'a pas de prix pour moi. Je n'ai jamais compté un seul but ou effectué un seul arrêt dans cette ligue après tout. »

Défenseur du hockey québécois

Waite n'est pas seulement attaché aux Cantonniers, mais aussi à Hockey Québec et à la Ligue midget AAA du Québec. Avec Hockey Québec, il a commencé à agir comme conférencier.

Sur la Ligue midget AAA, son discours est fort élogieux. « C'est la plus belle ligue au Québec. L'encadrement des joueurs est exceptionnel sur les bancs d'école et sur la glace. Les entraîneurs sont compétents, spécialisés. À Magog, quelle chance de pouvoir compter sur un Félix Potvin. Il y a des joueurs québécois dans la LNH qui me parlent encore de leur passage dans le midget AAA. Je dis aux jeunes d'en profiter pleinement, car ça passe vite. Tu regardes un jeune au début de la saison et ensuite à la fin de la saison et tu constates que c'est devenu un homme. Je l'ai vu à Magog et c'est partout pareil. »

Pas seulement un bon porte-parole Stéphane Waite. Quel ambassadeur pour les Cantonniers et la ligue!




À lire aussi

  • Félix Potvin aime bien ses Cantonniers

    Sports

    Félix Potvin aime bien ses Cantonniers

    Les Cantonniers de Magog nous ont habitués au fil des années à envoyer dans la mêlée des équipes relativement jeunes. La saison 2017-2018 ne fera pas... »

  • Les Cantonniers rendront hommage à Stéphane Waite

    Sports

    Les Cantonniers rendront hommage à Stéphane Waite

    Les Cantonniers de Magog rendront hommage à leur ancien entraîneur des gardiens de but Stéphane Waite à l'occasion de leur ouverture locale le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer