• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Pétition contre le départ d'un entraîneur des Cougars 

Pétition contre le départ d'un entraîneur des Cougars

L'entraîneur de l'équipe de basketball féminin division 1... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

L'entraîneur de l'équipe de basketball féminin division 1 des Cougars du Collège Champlain, Steve Cassivi, a été remercié de façon injuste, selon certains membres de l'équipe.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Cougars du Collège Champlain n'ont pas renouvelé le contrat de l'entraîneur Steve Cassivi, impliqué depuis de nombreuses années au sein de l'équipe de basketball féminin division 1. Une décision qui entraîne un mouvement de contestation. Une pétition de 300 signatures a d'ailleurs été remise à la direction, qui refuse toutefois de dévoiler les raisons du non-renouvellement de ce contrat.

« Plusieurs rumeurs non fondées circulent en ce moment, informe Nancy Beattie, directrice intérimaire au Service aux étudiants du Collège Champlain. Cette décision a été prise pour le bien-être de nos étudiantes. Le dossier est confidentiel. Nous avons rencontré beaucoup d'étudiantes et nous comprenons que ces joueuses vivent une situation particulière. Le moment n'était pas idéal pour changer d'entraîneur lors de la rentrée scolaire, mais nous avons confiance en Dany Lumley qui prendra la relève. »

La saison commencera dans un mois et le Collège Champlain assure qu'il ne reviendra pas sur sa décision.

« Il ne retournera pas avec l'équipe, du moins pas cette année. Et ce, même si j'ai reçu une pétition de 300 signatures et malgré les manifestations. Je comprends les intentions des gens mécontents, mais ils n'ont pas tous les détails du dossier. Malheureusement, je ne peux commenter davantage. L'ancien entraîneur connaît les raisons et c'est très délicat comme situation », ajoute Mme Beattie.

« Steve traitait ses joueuses comme il aurait souhaité qu'un entraîneur le fasse avec son enfant, informe pour sa part Veronica Vaickus par le biais de son compte Facebook. Il était strict, honnête et respectueux et prenait les joueuses sous son aile. Il a été suspendu pour aucune raison valable. Il n'a rien fait de mal. Ça fait déjà trois semaines. Il a été impliqué avec l'équipe durant 13 ans (...). Il n'était pas seulement un entraîneur aux yeux des joueuses. Il était un mentor et une personne que nous pouvions appeler n'importe quand. Il est l'exemple parfait d'une personne qui subit un traitement injuste. »

Cette collaboratrice du programme de basketball féminin et instigatrice de la pétition a toutefois refusé la demande d'entrevue logée par La Tribune. Steve Cassivi n'a jamais retourné les appels.

Après deux saisons dans la division 1, les Cougars ont présenté un dossier de deux victoires et 16 défaites à leur première campagne et une fiche de quatre gains et 12 revers à leur seconde saison, terminant ainsi à l'avant-dernier rang.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer