Bishop's baisse pavillon contre Acadia

La défensive des Gaiters de l'Université Bishop's n'a... (La Tribune, Sébastien Lajoie)

Agrandir

La défensive des Gaiters de l'Université Bishop's n'a pu totalement freiner le porteur de ballon Cameron Davidson, qui a cumulé 145 verges au sol dans un gain d'Acadia 27-10.

La Tribune, Sébastien Lajoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Wolfville) Les Gaiters de l'Université Bishop's se sont inclinés par 27-10 à leur premier match en tant que membre de la conférence des Maritimes samedi à Wolfville, en Nouvelle-Écosse, contre les Axemen d'Acadia.

Un match que les protégés de l'entraîneur-chef Chérif Nicolas ont commencé un peu retard, peut-être encore un peu déphasés de la journée de préparation et de déplacement vers les Maritimes.

Les locaux ont inscrits le majeur à leur première possession de la rencontre et ils ont pris le contrôle du match en première demie, se forgeant une avance de 18-0 après 30 minutes de jeu.

Le quart Cody Cluett a d'ailleurs connu une faste journée à la barre de l'attaque des Axemen avec 36 passes complétées en 44 tentatives, des gains de 302 verges et deux passes de touché.

« C'est sûr, il y avait de la nervosité pour tout le monde, Acadia avait disputé un match hors-saison et un premier match en saison la semaine passée. Je ne veux pas faire d'excuses non plus, mais on a est sorti sans avoir la vitesse d'exécution que l'on peut démontrer », a dit M. Nicolas, qui dirigeait samedi un premier match dans le gilet mauve des Gaiters.

Une attaque qui a pris du temps à se mettre en place, et de nombreux plaqués ratés par l'unité défensive ont permis à Acadia de contrôler le terrain et de progresser à sa guise pendant les deux premiers quarts.

« Dans le football d'aujourd'hui, on peut moins plaquer en pratique, alors le premier match d'habitude, on s'attend à davantage de plaqués manqués. Je vais être beaucoup plus inquiet si la semaine prochaine on en manque autant. Ça fait partie du processus d'entrer dans la saison. »

Amorçant un premier match dans les rangs universitaires, Dylan Tucker (17 en 31 pour 133 verges, une passe de touché et deux interceptions) a manqué de précision à quelques reprises, mais il montré malgré tout de belles choses, notamment en deuxième demie, à l'instar de tous ses coéquipiers.

« Il y a plein de choses à apprendre de ce match, un premier pour moi en tant que partant, une nouvelle attaque, une nouvelle conférence, de nouvelles équipes. Ce n'est certes pas le résultat qu'on aurait souhaité. On va s'améliorer, à commencer par moi. Je vais regarder le film avec attention, faire les ajustements et être meilleur la semaine prochaine », a dit Tucker.

« On ne cherche pas d'excuse parce qu'on n'a pas eu de match préparatoire. On a un camp de trois semaines, on doit poursuivre la progression sur le terrain. »

Trevon Millings, utilisé l'an dernier comme receveur de passes, a surtout vu du terrain comme porteur de ballon. Il s'est avéré la principale arme offensive des Gaiters, avec 110 verges de gain au sol et par les airs.

Les Gaiters ont d'ailleurs inscrit leur seul touché au retour de la mi-temps, un jeu de passe et course à Millings sur 25 verges.

En deuxième demie, les Gaiters ont inscrit 10 points, contre 9 pour Acadia. L'unité défensive a vraiment dicté le tempo et a procuré de très beaux positionnements à l'attaque.

Mais cette dernière a peiné à fournir des séquences soutenues.

« Par moment, il y avait toujours quelqu'un qui faisait une petite erreur qui courcircuitait le jeu. On avait un quart-arrière qui en était à sa première expérience comme partant au football canadien aussi. On va faire un bilan plus définitif après avoir regardé le film du match, afin de prendre les bonnes décisions », a analysé M. Nicolas.

L'ancien des Volontaires de Sherbrooke Éric Gagnon (1 course pour 13 verges et trois réceptions pour 15 verges), fut un autre des joueurs passablement impliqués tant à l'attaque que sur les retours de bottés.

« La première demie fut un peu notre match préparatoire à nous. Mais il faut donner crédit aux Axemen qui ont joué un gros match. On était prêts, mais on s'est tirés un peu trop souvent dans le pied. On va continuer à progresser et on les rencontre à nouveau à la fin de l'année. »

« C'est un trip super le fun venir dans les Maritimes et tout, mais c'est un « business » trip. On aurait voulu revenir avec la victoire. C'est le fun de voir toute la communauté de Bishop's être derrière nous et de voir les anciens prendre l'avion avec nous. On veut retrouver le sentier la victoire. On veut gagner. »

Même si la défensive des Gaiters a accordé 417 verges d'attaque totale aux Axemen, elle a suivi à la lettre la maxime qui caractérise cette unité depuis des années, soit le fameux « bend but don't brake ».

Si elle a été plus permissive en première demie, elle a resserré les rangs dans les 30 dernières minutes, n'accordant qu'un majeur.

« On a eu un départ un peu lent, mais on a fait une belle job, on a fait de bons ajustements à la demie et ça a porté fruit par la suite. Les Axemen ont très bien joué », a dit le joueur de ligne défensive Adam Plamondon, qui a réalisé trois plaqués et 1,5 sac du quart.

Les Gaiters accueilleront les Huskies de Saint-Mary's samedi prochain à Bishop's.




À lire aussi

  • Les Gaiters ont misé sur Tucker

    Sports

    Les Gaiters ont misé sur Tucker

    Les Gaiters ont profité à fond de leur camp d'entraînement de trois semaines, avant d'amorcer leur saison régulière, afin de peaufiner l'évaluation... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer