La nouvelle réalité de Charbonneau-Campeau

L'ancien receveur du Vert & Or Simon Charbonneau-Campeau... (La Tribune, Sébastien Lajoie)

Agrandir

L'ancien receveur du Vert & Or Simon Charbonneau-Campeau a pris une pause de sa carrière professionnelle afin de terminer ses études; il dirige également les receveurs de l'équipe.

La Tribune, Sébastien Lajoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Simon Charbonneau-Campeau n'a pas fait une croix définitive sur sa carrière de joueur actif dans la Ligue canadienne de football (LCF). S'il a décidé de faire un pas de côté pendant un an, c'est qu'il a choisi de prioriser la complétion de ses études universitaires. Et de donner un coup de pouce aux receveurs du Vert & Or. Et sur ce volet, il est servi.

Les joueurs américains Tyree Harris et Jermer Braswell... (Spectre Média, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Les joueurs américains Tyree Harris et Jermer Braswell s'adaptent bien au style du Vert & Or.

Spectre Média, Frédéric Côté

L'équipe de football du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke a complété mercredi midi une courte retraite de deux jours, et deux entraînements, au Collège Saint-Bernard de Drummondville.

Bien des changements ont été apportés à l'équipe depuis la fin de la saison dernière, notamment chez les entraîneurs.

L'ancien receveur étoile de l'équipe Charbonneau-Campeau fait partie de ces nouveaux arrivés.

Et sa tâche au camp 2017 est de taille; former les receveurs de l'équipe à l'intérieur d'un tout nouveau concept offensif.

En tout, SCC a 19 receveurs de passes sous la main.

Et de ce lot, on compte un mélange de vétérans, de joueurs transférés et de recrues intrigantes.

Car dès la fin de la dernière campagne, l'équipe avait rapidement statué qu'il était impératif de bonifier les effectifs en nombre et talent à cette position.

Ainsi, Tomy Duperron (Montréal) et Béchir Janfaoui Vilsaint (Lennoxville) sont de retour dans le giron de l'équipe, de même que Yanni Khennache; les deux joueurs américains Tyree Harris et Jermer Braswell sont présents depuis le début du camp.

Louis-Charles Moisan (Lévis-Lauzon), Patrick-Anthony Gagnon (Lennoxville) et William Robitaille, entre autres, s'ajoutent aux vétérans déjà en place comme Jean-Raphaël Moisan (5e année et frère de Louis-Charles), William Flamand ou Frédéric Cadieux-Boudrias.

Vivement de l'opposition

« Ça va super bien, on a un gros groupe de receveurs WR qui a beaucoup de talents, qui comporte aussi plusieurs visages. Avec la nouvelle attaque, les gars sont excités, ils ont hâte de mettre ça en application en situation de jeu. On a hâte d'avoir de l'opposition », a dit Charbonneau-Campeau après l'entraînement de mercredi.

Sherbrooke sera d'ailleurs en banlieue de Toronto, vendredi, pour y affronter l'Université York en match préparatoire.

Depuis les débuts du camp, les deux Américains ont montré toute l'étendue de leurs qualités athlétiques et ils auront un impact certain sur l'attaque en vert.

Vilsaint et Duperron ont aussi démontré de très belles choses lors du passage de La Tribune au camp de l'équipe.

Beaucoup de travail

« Ces quatre gars-là n'étaient pas là l'an dernier et ils travaillent fort pour avoir un poste de partant. C'est sûr que ça fait un coup dur pour les vétérans en place et je les comprends, c'est normal. Mais ils ont encore beaucoup de travail à faire avant d'être bien à l'aise, surtout les deux Américains, qui doivent adapter leur jeu aux nouvelles distances, à la longueur du terrain, aux nouvelles règles. Ils prennent vraiment ça au sérieux et c'est très plaisant de les avoir dans notre unité », a dit Charbonneau-Campeau.

« L'arrivée de certains gars talentueux met certains vétérans dans une position plus précaire, on ne se le cachera pas. »

« On est en position d'en garder plusieurs par contre, à cause du système de Brent et aussi pour éviter de se faire prendre par les blessures en saison. »

« Les gars doivent embarquer, il y a des décisions difficiles à prendre, ça fait partie de la game. On travaille beaucoup sur le côté famille et respect, ça les aide à comprendre les décisions. »

Concernant son avenir professionnel, Charbonneau-Campeau refuse de voir trop loin.

« Ça n'a pas été trop facile se remettre dans le bain, pour la session d'été. Et je me prépare pour une autre grosse session d'automne, avec le football et les études. Bien des gars me taquinent et espèrent que je vais retourner en haut (LCF). Mais je n'ai pas reçu d'appel d'en haut; on va penser à ça en temps et lieu. Pour l'instant, je n'y pense pas, je me concentre sur le Vert et Or. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer