Un futur Cantonnier qui attire l'attention

William Villeneuve (chandail blanc) ne tient rien pour... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

William Villeneuve (chandail blanc) ne tient rien pour acquis, mais il assure qu'il fera tout pour porter l'uniforme des Cantonniers dès cet automne.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) De tous les nouveaux venus qui sont présents au camp d'entraînement des Cantonniers de Magog depuis lundi, le défenseur de 15 ans William Villeneuve part avec une longueur d'avance sur tous les joueurs évoluant à sa position.

En 2016-2017, Villeneuve avait été proclamé le joueur le plus prometteur du réseau bantam AAA dans la Ligue d'Excellence du Québec (LEQ). Villeneuve, un Sherbrookois, portait les couleurs des Harfangs de l'école secondaire du Triolet sous les ordres de Samuel Collard, ancien adjoint de Félix Potvin chez les Cantonniers.

Le principal intéressé refuse toutefois de se servir de son passé pour évaluer ses chances de porter le chandail des Cantonniers. « On part tous avec le compteur à zéro. Il y a toujours des joueurs qui se pointent en disant qu'ils vont brouiller les cartes et y parviennent. Je dois gagner ma place comme tout le monde. Chaque présence sur la glace compte », mentionne le hockeyeur de six pieds.

Chose certaine, Villeneuve est catégorique quand il parle de l'endroit où il veut jouer à compter de septembre. « Je pense midget AAA et rien d'autre. Lorsque j'étais plus jeune, je me voyais chez les Cantonniers. Quand tu es atome ou pee-wee, les joueurs des Cantonniers sont souvent nos idoles les plus proches, les plus accessibles. Je suis rendu là. Mon tour est venu et pas question de patienter une année et passer par le midget espoir », déclare celui qui se décrit comme un défenseur qui possède une bonne vitesse en plus de bien distribuer la rondelle.

Les casques jaunes

Comme c'est le cas chaque année, les produits des Harfangs du Triolet, principale pépinière des Cantonniers depuis plusieurs années, ne passent pas inaperçus au camp avec leur casque jaune. « Pratiquement toute notre équipe de l'année dernière est ici au camp. Malheureusement, il n'y a plus de place pour l'amitié au camp d'entraînement. On vise tous un poste. On se bat contre d'anciens coéquipiers. Il faut se concentrer sur ce qu'on a à faire et ne pas se soucier des autres. Je suis certain que tous les gars pensent comme moi », affirme Villeneuve.

Un absent de taille

Le début du camp des Cantonniers est marqué par une absence de taille, celle du défenseur Jérémy Jacques qui était perçu comme le futur général de l'équipe. Celui-ci aurait l'intention de se diriger vers les États-Unis et la USHL dès cette année, tournant ainsi le dos à la LHJMQ. « Officiellement, nous n'en savons rien. On attend des nouvelles au cours des prochaines heures », a révélé Félix Potvin un brin agacé par cette situation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer