• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Rouge et Noir d'Ottawa : « Nous ne sommes pas une mauvaise équipe » 

Rouge et Noir d'Ottawa : « Nous ne sommes pas une mauvaise équipe »

Anthony Gosselin, du Rouge et Noir d'Ottawa, a... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

Anthony Gosselin, du Rouge et Noir d'Ottawa, a profité de quelques journées de congé pour venir faire un tour à l'ouverture du camp d'entraînement du Vert & Or.

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(SHERBROOKE) Le Rouge et Noir d'Ottawa ne connaît pas le début de saison espéré dans la Ligue canadienne de football avec une fiche d'une seule victoire. L'ancien du Vert & Or et joueur des unités spéciales dans la capitale fédérale, Anthony Gosselin, assure toutefois que l'équipe est loin de se laisser abattre.

« On commence à se poser des questions, mais on sait qu'on est une bonne équipe et qu'on est capable de jouer contre n'importe qui, souligne le choix de deuxième ronde d'Ottawa au dernier repêchage. Il faut juste trouver pourquoi nous ne sommes pas capables de finir nos matchs. Nous sommes près du but et la saison est longue. »

Ottawa a perdu six matchs par une marge combinée de 20 points. Ils ont toujours été dans le coup.

Rencontré par La Tribune sur les lignes de côté lors de l'ouverture du camp d'entraînement du Vert & Or, Anthony Gosselin fait remarquer que la situation n'est pas si alarmante en raison de la disparité entre les deux divisions de la ligue. En effet, le Rouge et Noir, malgré ses déboires, n'est qu'à deux victoires de la première position détenue par les Alouettes de Montréal.

L'occasion sera belle pour Ottawa cette semaine alors que les joueurs se rendront à Hamilton pour y affronter les Tiger-Cats qui sont toujours à la recherche de leur première victoire de la saison.

« Nous ne sommes pas une mauvaise équipe, nous n'avons pas perdu 60 à 1 comme Hamilton par exemple, note Anthony Gosselin. Selon moi, ça va débloquer cette semaine. »

La fiche de l'équipe alimente toutefois la machine à rumeur. La pression se fait de plus en plus forte pour trouver une solution.

« La confiance demeure, mais c'est une situation quand même stressante, confirme celui qui a passé trois saisons dans l'uniforme sherbrookois. Les entraîneurs utilisent énormément de joueurs pour essayer de trouver une solution. En tant que Canadien, je suis un peu protégé par tout le roulement, mais il y a énormément de mouvements dans l'équipe. »

Sur la touche

Anthony Gosselin s'est blessé durant un match à Edmonton le 14 juillet et n'a pas joué depuis. Il a donc manqué les quatre dernières rencontres de son équipe. Il suit en ce moment un protocole de retour au jeu et espère revenir dans la formation cette semaine.

« Je me sens bien, si mon retour ne se fait pas cette semaine ce sera l'autre ».

Il a profité de deux jours de congé pour revenir voir plusieurs de ses amis à Sherbrooke.

« Je voulais aussi voir coach Lecompte en action et j'aime ce que je vois. J'ai vraiment hâte de voir le Vert & Or à l'oeuvre cette saison. »

Et de voir des anciennes vedettes des Verts, tels que Kevin Régimbald et Simon Charbonneau-Campeau, assumés aujourd'hui des rôles d'entraîneurs donne quelques idées à Anthony pour son après carrière.

« C'est certain qu'éventuellement j'aimerais revenir, mais nous ne sommes pas rendus là. J'espère avoir une longue carrière. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer