Inspiré par les Jeux olympiques

C'est sur les pistes de Canmore en Alberta... (Photo fournie)

Agrandir

C'est sur les pistes de Canmore en Alberta que le Sherbrookois Charles-Antoine St-Onge a remporté le Championnat canadien de vélo de montagne.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Charles-Antoine St-Onge est encore loin d'une présence aux Jeux olympiques. Mais à l'âge de 16 ans, le Sherbrookois se dit inspiré par la possibilité d'y prendre part. Le champion canadien de vélo de montagne fera tout pour atteindre son rêve.

Étudiant au Triolet, Charles-Antoine St-Onge a déjà emprunté le sentier du succès en remportant le Championnat québécois de vélo de montagne le 8 juillet à Saint-Félicien en plus de monter sur la plus haute marche du podium le 22 juillet à Canmore en Alberta.

« Avec les feux de forêt en Colombie-Britannique, les conditions étaient difficiles et j'avais de la difficulté à respirer, entre autres à cause de l'altitude. J'ai participé à une seule course en cross country olympique au niveau cadet expert et j'ai roulé longtemps avec un Ontarien. J'ai pris de l'avance à la fin de la première boucle et un adversaire s'est approché de moi au quatrième et dernier tour, mais j'ai tenu le coup. »

Assuré de terminer premier au cumulatif québécois dans sa catégorie cadet, St-Onge en est à son troisième titre de champion québécois de suite et a même remporté les Provinciaux de cyclo-cross en novembre dernier en étant surclassé chez les juniors. Misant sur la polyvalence, le jeune athlète a également gagné le Championnat québécois de fatbike en étant surclassé une fois de plus.

« Il me reste encore deux épreuves afin de compléter les dix étapes de la Coupe Québec. Après, je ferai le saut chez les juniors et j'espère être invité aux compétitions européennes. Je pratique le vélo de montagne depuis cinq ans et je suis passionné par ce sport. Je suis inscrit au programme Sport-Études du Triolet et dès que j'ai la chance d'enfourcher mon vélo, j'en profite. »

Visiblement motivé, St-Onge a dans sa mire les Jeux olympiques.

« Le vélo de montagne est un sport à développement tardif. J'ai encore beaucoup à apprendre et en principe, je pourrais atteindre le sommet de mon art à l'âge de 30 ans. Je veux aller le plus loin possible. C'est certain que les Olympiques sont le rêve de tous les athlètes et ce sera tout un défi, mais je suis plus motivé que jamais. J'espère me développer autant que je le souhaiterais et on verra pour la suite. J'ai encore beaucoup de plaisir à pratiquer ce sport et je crois que c'est l'essentiel pour réussir. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer