Mission accomplie pour Bélanger

Josée Bélanger était dans son Coaticook natal en... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Josée Bélanger était dans son Coaticook natal en fin de semaine pour y tenir une école de soccer.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Photos Seules Cut Tommy Brochu correspondant Coaticook
Tommy Brochu
La Tribune

(COATICOOK) Les sourires étaient nombreux au terrain de soccer Louis-Deslauriers samedi après-midi. Plusieurs dizaines de jeunes joueuses de soccer ont pu fouler le terrain avec une médaillée olympique : Josée Bélanger.

La retraitée du sport était de passage dans sa région natale pour partager sa passion avec des jeunes filles de 12 à 14 ans. La première activité de l'École de soccer Josée Bélanger s'est passée à merveille, selon l'enseignante.

« On a eu beaucoup de fun! s'est exclamée Josée Bélanger au terme de la journée. Les jeunes attendent cette activité-là. C'est une chose d'accomplir ses plus grands rêves, mais c'en est une autre de pouvoir partager ses apprentissages. C'est très valorisant d'être un modèle pour ces jeunes », a-t-elle continué.

Le but de la médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio en 2016 est de voir les jeunes filles poursuivre dans le sport. « On voit avec les statistiques que c'est à cet âge-là que les filles abandonnent le plus le sport. Peut-être qu'on aura été la bougie d'allumage pour les garder intéressées par le sport », espère Josée Bélanger.

Un camp de rêve

Les joueuses de soccer semblaient très motivées après leur entraînement. Darlène Ouimet, l'une de ces jeunes, était satisfaite. « Ça me permet de croire en mes rêves », affirme la jeune fille.

Les parents de ces jeunes étaient également impressionnés par l'École de soccer Josée Bélanger. « C'est très intéressant. Je trouve que c'est de valoriser le sport féminin, analyse Maryse Caron, une maman qui habite à Coaticook. Je pense que ça leur donne la motivation pour se démener et aller plus loin. Elles ont un plaisir d'apprendre et d'améliorer leurs techniques », analyse-t-elle.

D'autres familles venaient d'un peu plus loin pour suivre les cours de Mme Bélanger. C'est le cas de Mélanie, une mère qui vient de la Rive-Sud de Montréal. « On vient pour voir le calibre de jeu des autres jeunes des autres régions. Elle hésite encore entre la position de gardienne de but ou d'attaquante. Le camp va peut-être l'aider à décider! », observe-t-elle.

En plus de la journée passée avec leur idole, les participantes ont eu droit à plusieurs cadeaux, comme un sac de sport, un t-shirt à l'effigie de l'École de soccer et plein d'autres choses. « C'est une journée de rêve pour les filles. Elles ont eu une belle journée, de beaux cadeaux, ça valait le prix », estime Maryse Caron.

D'autres événements comme celui-ci viendront bientôt. Sans confirmer de date, Josée Bélanger prévoit organiser d'autres éditions de l'École de soccer en 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer