• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Daniel Poirier ajoute un triathlon à son tableau de chasse 

Daniel Poirier ajoute un triathlon à son tableau de chasse

Daniel Poirier troquera son habit d'organisateur pour celui... (La Tribune, Jean-Guy Rancourt)

Agrandir

Daniel Poirier troquera son habit d'organisateur pour celui de participant au Norseman Xtreme Triathlon présenté en Norvège. Cette compétition est considérée comme la plus importante et peut-être aussi la plus difficile au monde dans le milieu des triathlons extrêmes, un sport davantage connu et pratiqué en Europe.

La Tribune, Jean-Guy Rancourt

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Daniel Poirier passe en mode action. Après avoir organisé le dernier Triathlon Xtrême CanadaMan/Woman à Lac-Mégantic ce mois-ci avec sa société EnduranceAventure, il sautera de l'autre côté de la clôture au début du mois d'août en participant au Norseman Xtreme Triathlon en Norvège.

Il faut dire que Poirier, de Saint-Étienne de Bolton, n'est pas né de la dernière pluie en matière de sports extrêmes et de raids d'aventure. L'idée de fonder EnduranceAventure avec Jean-Thomas Boily de Magog a certainement germé après plusieurs expéditions à travers le globe à la recherche de sensations fortes par le biais du sport.

Parmi ses hauts faits d'armes, mentionnons des raids d'aventure en Amazonie, dans la jungle au Costa Rica, le fameux raid Gauloises et des dizaines d'autres. Poirier est aussi devenu un spécialiste du ski alpinisme, se rendant chaque hiver ou presque en Europe pour être à la ligne de départ des compétitions internationales les plus réputées. Pensons notamment à la mythique Patrouille des Glaciers organisée par l'Armée suisse.

Au pays des Vikings

Poirier et les autres membres du groupe EnduranceAventure entretiennent déjà de bons liens avec l'organisation du Norseman en Norvège. Un de leurs organisateurs était présent à Lac-Mégantic.

« Je sais qu'ils sont très contents qu'on ait fait le nécessaire pour amener le triathlon extrême de ce côté-ci de l'Atlantique (Lac-Mégantic se voulait une première en Amérique du Nord). Mais il nous a également dit qu'on gâtait nos athlètes à Lac-Mégantic. Je ne sais pas s'il blaguait ou s'il voulait m'avertir à l'avance de ce qui m'attend là-bas, mais en même temps, je m'en vais sur le terrain de jeu des Vikings. L'histoire ne dit-elle pas que les Vikings étaient des guerriers qui ne reculaient devant rien ? Ce sera à moi de leur montrer ce qu'un petit Québécois a dans le ventre, » affirme Poirier, sourire en coin.

Devenant plus sérieux, l'aventurier de 45 ans rappelle que ça fait longtemps qu'il a mis une croix sur les médailles lorsqu'il s'élance dans une course. J'y vais pour l'expérience, les découvertes des plus beaux coins des pays où je mets les pieds, les rencontres avec des gens de toutes les cultures. Bref, pour les bonnes histoires à ramener et à partager. Le chrono, la position au classement, tout ça est bien secondaire. L'objectif, c'est comment tu t'y prends pour réussir. L'aventure tout court.

Poirier ne cache pas non plus qu'il traîne toujours avec lui dans ses bagages ses yeux d'organisateur pour ensuite en faire bénéficier EnduranceAventure. Rien de mieux pour apprendre que de vivre un événement les deux pieds dedans. Je vais certainement ramener des bonnes idées pour Lac-Mégantic et les autres événements que nous organisons.

Rappelons qu'EnduranceAventure est présent dans plusieurs régions du Québec à organise différents événements reliés à l'aventure. Le Raid international de la Gaspésie est l'un d'eux. EnduranceAventure collabore même avec la Chine depuis cette année où leur expertise pour organiser un raid d'aventure a été demandée.

Privilégié

En Norvège, Daniel Poirier sera un des rares athlètes à se lancer à l'assaut et défier le parcours du Norseman. Les organisateurs reçoivent 5000 demandes par année, mais ils en accueillent seulement 250, la plupart choisis par un tirage au sort.

Ça représente une chance inouïe pour moi d'être du nombre des participants. Le Norseman, c'est ce qui a ni plus ni moins mis le triathlon extrême au monde. Je vais vivre ça pleinement, d'autant plus que ma conjointe Julie (Bergeron) m'accompagnera et sera mon assistante sur place, de terminer Poirier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer