• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Henrik Stenson espère repartir à neuf au Royal Birkdale 

Henrik Stenson espère repartir à neuf au Royal Birkdale

Henrik Stenson veut conserver son titre de champion... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Henrik Stenson veut conserver son titre de champion à l'Omnium britannique

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
Southport

Henrik Stenson a de l'ambition: s'il conserve son titre de champion de l'Omnium britannique, il veut aller faire du parachutisme avec la prestigieuse carafe.

Le tournoi débute jeudi au Royal Birkdale.

Sa récente feuille de route tend toutefois à l'écarter des favoris, ce qu'il admet.

Remporter le trophée le plus célèbre du golf a été un privilège pour le Suédois, au cours de la dernière année. Il l'a amené un peu partour sur la planète, a bu du champagne de la carafe et chez lui à Orlando, il a fait de la motomarine en sa compagnie.

«C'est presque devenu un membre de la famille», a dit Stenson, 41 ans.

Mais la carafe est aussi devenue un fardeau, en quelque sorte. Les demandes médiatiques et des commanditaires, les photos avec les amateurs, tout ça peut en venir à peser sur un joueur.

Dans le cas de Darren Clarke, après son triomphe de 2011, il avait du mal à se motiver à nouveau, estimant «avoir atteint le sommet de la montagne».

«Que peut-on y comparer? disait Clarke, deux mois après son exploit au Royal St. George's, qui lui valait un premier titre majeur, à 43 ans. Que reste-il à faire?»

Stenson confie avoir été ralenti par les exigences à son horaire, ainsi que par le retour constant sur les quatre jours qui ont changé sa vie au Royal Troon, l'an dernier. Il n'a pas gagné de tournoi depuis et il ne frappe plus la balle aussi bien, particulièrement sur de longues distances.

Stenson se dit lui-même perfectionniste, et il a trouvé dur de rater la qualification lors de cinq de ses six derniers tournois de la PGA, dont le Tournoi des maîtres et l'Omnium des États-Unis. À l'Omnium écossais, dimanche, deux bogueys en fin de parcours l'ont fait glisser en 26e place.

Tout ça fait que même si le geste était déchirant, lundi, peut-être que d'avoir redonné la carafe à Martin Slumbers, qui dirige le Royal & Ancient, a été le signal d'un nouveau départ.

«Au golf, ce n'est qu'une question de quelques coups qui peut vous mener vers une très belle semaine, a dit Stenson. J'espère que ce sera le cas mais avant tout, je veux en profiter. J'ai travaillé fort pendant toute ma carrière pour en arriver à pouvoir gagner ce tournoi-là, et je ne dois pas vraiment me mettre de la pression pour essayer de le refaire.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer