L'attrait du triathlon grandit chez les femmes

Malaury Bahl, Salomé Veilleux et Lauriane Côté du... (La Tribune, Jean-Guy Rancourt)

Agrandir

Malaury Bahl, Salomé Veilleux et Lauriane Côté du Club de Triathlon Memphrémagog (CTM) passeront une fin de semaine occupée dans le cadre du Trimemphré Polar de Magog. En plus d'êtres inscrites dans la catégorie U13 Coupe Québec, les trois demoiselles de 11 ans ne manqueront pas d'encourager tous leurs coéquipiers et coéquipières sur le parcours.

La Tribune, Jean-Guy Rancourt

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Jadis pratiqué en grande majorité par des hommes, la tendance est en train de se renverser en triathlon alors que la gent féminine prend de plus en plus d'assaut cette discipline qui sera à l'honneur en fin de semaine à Magog avec la présentation de la 22e édition du Trimemphré Polar.

La course à pied a vu le nombre d'adeptes du sexe féminin exploser depuis quelques années et le même phénomène est en voie de se produire en triathlon : il est de plus en fréquent de voir plus de femmes que d'hommes à la ligne de départ. L'équilibre entre les deux sexes n'a pas encore été atteint, mais l'écart rétrécit. En fin de semaine à Magog, sur quelque 2 400 participants, 44 pour cent d'entre eux seront des femmes. Sur la distance sprint, les femmes seront plus nombreuses que les hommes. Dans la catégorie découverte, on aperçoit autant de femmes que d'hommes.

René Pomerleau, directeur de course du Trimemphré, ne peut que s'en réjouir.

« Honnêtement, j'aurais de la difficulté à mettre le doigt sur ce qui explique cette nouvelle tendance. Personnellement, cela m'avait frappé de plein fouet l'an dernier à notre triathlon. C'est certain que le sport a été démystifié au fil des années et les gens ont réalisé que ça ne s'adresse pas seulement aux surhommes. Il y a des distances appropriées pour tout le monde. En plus, on peut le dire, les clubs au Québec font de l'excellent travail de recrutement auprès des familles et des jeunes. Donc, les filles embarquent peut-être plus jeunes et ça fait boule de neige. Chose certaine, c'est bon pour le rayonnement du sport », confie Pomerleau qui a également laissé savoir que Triathlon Québec était très actif et ne ménageait rien dans son plan développement, ce qui ne peut pas nuire.

Esprit d'équipe

Rencontrées sur le site du Trimemphré alors qu'elles s'entraînaient pour leur compétition de la fin de semaine, Malaury Bahl et Lauriane Côté, de Magog, et Salomé Veilleux, de Bolton, étaient bien dans leur peau de triathlète. La première est une transfuge de la gymnastique et les deux autres ont débuté en natation.

« On aimait ce qu'on faisait avant, mais nous préférons le triathlon. C'est un sport qui nous permet de rester en bonne condition physique et ça se fait dans un esprit de franche camaraderie au sein de notre club. L'esprit d'équipe est assez unique », ont révélé conjointement Bahl et Veilleux.

« Quand c'est difficile wsur le parcours, il y a toujours quelqu'un de notre club pour nous encourager et nous motiver. C'est vraiment plaisant », a fait valoir Côté.

En fin de semaine, ce trio féminin du Club de Triathlon Memphrémagog (CTM) aura justement une raison de plus d'être inspiré avec la Coupe du Monde de paratriathlon (ITU) qui sera présentée samedi dans le cadre de l'événement magogois. « Ces athlètes handicapés sont vraiment un exemple pour nous. Ils ont du courage. On aime bien les encourager quand on en a la chance. Et ça nous fait oublier nos petits bobos et malheurs sur le parcours », ont-elles déclaré.

Les trois demoiselles de 11 ans seront au départ de la catégorie U13 Coupe Québec. Le fait de s'exécuter en terrain connu et devant leur famille, parenté et amis, ne les stresse aucunement. « Comme d'habitude, on va fournir le maximum. C'est tout ce qui compte. Et on n'oubliera pas d'encourager nos coéquipiers et coéquipières du club. » L'esprit de famille, c'est fort au CTM.

Un Trimemphré qui aime se renouveler

Toujours soucieux de se renouveler et de s'améliorer, le comité organisateur du Trimemphré Polar de Magog a doté la 22e édition de nombreuses nouveautés. Du lot, notons la présentation samedi de la Coupe PanAméricaine et la Coupe du monde de paratriathlon. Il y a aussi le parcours de vélo qui a été modifié pour certaines catégories.

Frédéric Côté, président du Club de Triathlon Memphrémagog (CTM), est aussi le directeur du site de compétitions. En voilà un qui n'a pas le temps de chômer.

Cela va de soi, la présentation du Trimemphré nécessite la fermeture de plusieurs rues et routes autour du site. Pas toujours dans les deux sens, mais qu'on le veuille ou non, la circulation sera ralentie samedi jusqu'en fin d'après-midi et dimanche jusqu'en début d'après-midi. Pour en savoir davantage, les gens sont invités à consulter le site www.trimemphre.com. À cet effet, il faut signaler que les organisateurs du Trimemphré font énormément de sensibilisation et ne ménagent rien pour bien informer la population.

Le demi-Ironman dont le départ est prévu très tôt en matinée dimanche servira aussi de qualification pour les Championnats du monde longue distance. Le demi-Ironman demeure toujours une des courses les plus attendues au Trimemphré. En 2016, on avait eu droit à une fin de course spectaculaire alors que David Lacombe avait profité des 50 derniers mètres pour devancer Victor Larocque au fil d'arrivée au bout de 4h 15m 54s d'efforts intenses et douloureux. Chez les dames, Annie Gervais avait fait bande à part avec une victoire en 4h 39m 10s.

L'increvable directeur de course, René Pomerleau, refuse de parler de retraite. « À mon âge, je prends ça maintenant une année à la fois. Je m'amuse toujours. Ce qui me rassure, c'est que je sais que la relève est prête », souligne-t-il avec fierté.




À lire aussi

  • Le Trimemphré couronne deux nouveaux champions

    Sports

    Le Trimemphré couronne deux nouveaux champions

    Deux nouveaux champions ont été couronnés au demi-Ironman du 22e Triathlon Polar Trimemphré de Magog. Victor Larocque, de Shawinigan, et Caroline... »

  • Un Trimemphré haut de gamme

    Sports

    Un Trimemphré haut de gamme

    Commentaire / Le Trimemphré Polar de Magog respire la santé. On le savait déjà avec le nombre de triathlètes qui s'inscrivent annuellement à... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer