La rage de vivre de Sébastien Jacques

Comme plusieurs d'entre vous, je suis avec grand... (Photo fournie)

Agrandir

Comme plusieurs d'entre vous, je suis avec grand intérêt la traversée des États-Unis du Magogois Sébastien Jacques.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Commentaire / Comme plusieurs d'entre vous, je suis avec grand intérêt la traversée des États-Unis du Magogois Sébastien Jacques. Évidemment, j'ai connu Jacques alors qu'il excellait sur les courts de tennis. Un potentiel immense et vous le savez maintenant, il était considéré comme un des meilleurs espoirs au Canada, rien de moins. Pour l'avoir vu jouer, Sébastien était animé d'une rage de gagner sans limite. En plus, il avait horreur de la défaite et était très dur envers lui-même. Vous savez quoi? Je réalise une dizaine d'années plus tard et surtout depuis son opération au cerveau qui l'a littéralement remis au monde que Sébastien Jacques a transformé sa rage de gagner sur les courts de tennis en une rage de vivre 24 heures sur 24. En plus, il savoure le moment présent sans se soucier de ce que sera demain. Pas tout à fait comme ça que ça se passe dans le monde du tennis.

Avant son opération, il m'arrivait de le croiser à Magog alors qu'il peinait à mettre un pied devant l'autre. Ce qui ne l'empêchait pas d'exhiber son sourire qui fait tant craquer la gent féminine et d'afficher un esprit batailleur et positif. Déjà là il était une source d'inspiration autour de lui. J'ignore s'il en était conscient à ce moment-là.

Finalement, la médecine a bien servi Jacques et aujourd'hui il fait partie de notre quotidien et est en train de se faire connaître à la grandeur de l'Amérique du Nord. Bizarrement, le gars n'a jamais cherché la célébrité. Ses parents sont d'une simplicité hors du commun. Mais là, t'as couru un peu après Sébastien!

Trêve de plaisanterie, ça ne pouvait arriver à un meilleur gars et tous se réjouissent de son retour à la santé. Je vous mets au défi de marcher seulement 20 km par jour. Jacques se tape le double et souvent plus quotidiennement. Sébastien Jacques a maintenant le monde à ses pieds. Philippe Couillard vient de lui livrer un message personnel. À quand le tour de Justin Trudeau et Donald Trump?

Ça va bouger

Pendant que Sébastien Jacques continuera de nous épater à travers sa marche au pays de l'Oncle Sam, la région Magog-Orford s'apprête à sortir de sa torpeur sur le plan sportif. Car il faut bien le reconnaître, le festin sportif est plutôt maigre entre la fin de la saison hivernale et le début juillet dans ma belle région. Mais ça repart en grande avec le Festi-Tour national de Soccer Magog en fin de semaine, le triathlon Trimemphé et un tournoi provincial de baseball mineur la semaine suivante. Par la suite, les événements s'enchaînent à un rythme effarant avec, pas nécessairement dans cet ordre, le XMan, le XTrail, tous deux à Orford, le Marathon de Magog, d'autres courses à pied à Ste-Catherine de Hatley et Ayer's Cliff dans le cadre du circuit CourirEnEstrie, le Relais autour du lac Memphrémagog, etc... À travers ces événements se faufilera le début du camp d'entraînement des Cantonniers de Magog. Votre humble serviteur aurait besoin de retrouver sa forme des beaux jours alors que le monsieur courait des marathons. Quelqu'un pour venir à mon secours? Je pourrais toujours me servir de l'exemple de Sébastien Jacques après tout.

Des organisateurs exceptionnels

D'ailleurs, en pensant à toutes ces manifestations sportives qui sont sur le point de nous envahir à mon plus grand bonheur, je réalise jusqu'à quel point Magog-Orford regorge d'organisateurs exceptionnels : Nicolas Taillefer, René Pomerleau, Daniel Poirier, Jean-Thomas Boily, Christian Vachon, Patrick Mahony, Isabelle Creusot et j'en passe.

Et vous allez me dire maintenant qu'il n'y a pas d'expertise chez nous pour prendre en main la défunte Traversée internationale du lac Memphrémagog? Ben voyons donc!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer