• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Classe invitation masculine: trop fort, South Shore à la Classique Pif 

Classe invitation masculine: trop fort, South Shore à la Classique Pif

En finale de la classe Invitation, le South... (Spectre Média, Mari-Lou Béland)

Agrandir

En finale de la classe Invitation, le South Shore de Dighton n'a eu aucun mal à disposer du RecruPharm de Saint-Hyacinthe par le pointage de 14-3.

Spectre Média, Mari-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(SHERBROOKE) La puissante machine de South Shore de Dighton a pris la mesure du RecruPharm de Saint-Hyacinthe par la marque de 14 à 3 pour remporter les grands honneurs de la 42e Classique Pif.

Après un début de rencontre sans histoire, le South Shore a été la première à s'inscrire au pointage en deuxième. Grâce à trois coups sûrs, les joueurs de Dighton, une ville située dans le Massuchussetts, sont venus croiser le marbre à deux reprises pour prendre les devants 2 à 0. Les opposants ont par la suite poursuivi leur confrontation à caractère défensif jusqu'à la fin du troisième engagement.

C'est cependant dès la manche suivante que Dighton a ouvert la machine en produisant pas moins de six points, dont trois circuits, pour faire 8 à 0. RecruPharm a bien tenté par la suite de se remettre dans la partie en inscrivant trois points en cinquième, mais ce furent les seuls moments de réjouissance de la rencontre pour l'équipe de Saint-Hyacinthe. South Shore a par la suite ajouté huit autres points, avec encore une fois trois longues balles, lors de la cinquième pour mettre le match hors de portée à 14-3.

Dighton a finalement conclu la rencontre en muselant les cogneurs du RecruPharm pour mettre la main sur le titre de la Classique Pif 2017 dans la classe invitation. « C'est incroyable de remporter un tournoi international de ce calibre. Nous avons été présents lors des dernières années sans l'emporter, mais c'est vraiment bien d'y arriver cette fois-ci. Les partisans ont été supers avec nous », a réagi le numéro 7 Nick Campbell.

C'est d'ailleurs lui qui a été nommé joueur par excellence du tournoi. L'Américain a cogné six coups de circuit, produit 20 points et maintenu une moyenne au bâton de 0,818 tout au long de la compétition. « La clé pour remporter ce tournoi, c'était de frapper du mieux que l'on pouvait. Tout le monde dans l'équipe est en mesure de le faire et c'est ce que nous avons accompli. Pour ma part, la seule chose que j'ai fait, c'est garder mes yeux sur la balle et j'ai frappé du plus fort que je pouvais. Ça a rapporté », a analysé Campbell.

South Shore et RecruPharm s'étaient affronté précédemment dans le tournoi et le résultat n'avait pas été différent. Dighton avait remporté ce premier duel 16 à 9. Pour RecruPharm, il s'agissait de sa dixième finale à la Classique Pif dans la classe invitation depuis 2003. Elle a connu la victoire en seulement deux occasions.

Dans une match tout américain, le Ssso What... (Spectre média, Mari-Lou Béland) - image 2.0

Agrandir

Dans une match tout américain, le Ssso What de Dorcester a remporté la finale de la classe Invitation féminine au compte de 15-6 contre le Deal Whit it de Woonsocket.

Spectre média, Mari-Lou Béland

Classe Invitation féminine : Ssso What, sans coup férir

Le Ssso What de Dorcester a explosé en toute fin de rencontre pour soutirer un gain de 15 à 6 au Deal Whit It de Woonsocket.

S'amenant en grande finale de la classe invitation féminine invaincue en quatre parties, les joueuses du Deal Whit It faisaient figure de grandissimes favorites. Elles n'ont cependant jamais été en mesure de prendre leur envol au cours de la rencontre pour abandonner derrière leurs rivales du Ssso What.

Au cours des quatre premières manches, les deux équipes ont échangé les points pour se retrouver nez à nez au compte de 4-4. Woonsocket a par la suite réussi à prendre les devants 5-4 en cinquième manche.

Dorcester a cependant retroussé ses manches dès son retour à l'attaque en sixième. Propulsées par deux circuits de deux points de Melanie Melkonian et Tabitha Hebert pour se placer aux commandes. Deal Whit It a ajouté un nouveau point en sixième pour réduire l'écart à 8-5, mais le vent venait de tourner en la faveur de Dorcester.

Pour s'assurer de ne laisser aucun espoir à leurs adversaires, les joueuses du Ssso What ont produit six points supplémentaires, dont un circuit de deux points d'Amanda Vandreuil. Elles ont par la suite limité Woonsocket à un seul point pour savourer le titre grâce à un gain de 15 à 6.

Cette victoire est d'autant plus savoureuse pour le Ssso What puisqu'il s'agit de leur toute première conquête de la saison. « C'est vraiment un bon sentiment que d'arriver à remporter ce tournoi. Nous avons attendu longtemps avant de la savourer et maintenant que nous y sommes arrivées, nous sommes tout simplement ravies », a raconté le numéro 11 Melanie Melkonian.

Le titre de joueuse la plus utile du tournoi aurait bien pu se retrouver dans les mains d'Amanda Vandreuil (quatre circuits et 11 points produits), mais c'est Melnie Melkonian (quatre circuits et 12 points produits), qui est finalement reparti avec l'honneur individuel. « Lorsque je me présente au bâton, tout ce que je fais c'est frapper la balle le plus loin possible. Si ça se transforme en coup de circuit, c'est tant mieux. Cela dit, ça demeure une splendide victoire d'équipe », a-t-elle fait valoir.

Ces deux formations s'étaient auparavant affrontées au début du tournoi et le Deal Whit It avait eu le dessus au compte de 21 à 16.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer