Classique Pif: Huppé Réfrigération en finale

Après une première manche un peu plus tranquille... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Après une première manche un peu plus tranquille où ils ont inscrit trois points, les joueurs d'Huppé Réfrigération ont ouvert la machine en seconde manche.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(Sherbrooke) Huppé Réfrigération a bien fait voyager la balle au Parc Quintal pour signer une victoire de 19 à 4 face au Santi Immobilier Frédérick Garneau mercredi, en demi-finale de la Classique Pif.

Jules Burnotte... (Spectre Média, Julien Chamberland) - image 1.0

Agrandir

Jules Burnotte

Spectre Média, Julien Chamberland

Après une première manche un peu plus tranquille où ils ont inscrit trois points, les joueurs d'Huppé Réfrigération ont ouvert la machine en seconde manche. Pas moins de six joueurs sont venus croiser le marbre pour porter leur total de points à neuf. Santi Immobilier Frédérick Garneau a bien tenté d'assurer la réplique de son côté avec trois points, mais la pente était déjà trop abrupte. Une fois les deux premières manches terminées, la marque était de 9 à 3.

Après une troisième et une quatrième plus tranquilles sur le plan offensif, Huppé Réfrigération a complètement explosé en cinquième engagement. Les frappeurs de l'équipe ont complètement bombardé le terrain, ce qui leur a permis d'ajouter huit points au tableau. Avec une marque de 19 à 4 à l'issue de cette manche, les arbitres ont appliqué le règlement et mis fin au match étant donné l'écart supérieur à 12 points.

Chez les gagnants, Ghislain Coderre a cogné un simple, deux doubles et un triple. Benoît Coderre a pour sa part frappé deux simples et un double en quatre présences au bâton, ce qui lui a permis de produire quatre points. C'est ce dernier qui a été nommé joueur par excellence de la rencontre.

« Ça a bien été pour ma part ce soir. C'est certain qu'il y a des matchs plus difficiles parfois, donc je vais les prendre lorsqu'ils sont bons », a analysé humblement Coderre.

Il a par la suite tenu à louanger les performances de ses coéquipiers qui n'ont laissé aucune chance à leurs opposants de prendre les commandes. « Ça a bien été pour toute l'équipe. Tout le monde a bien frappé la balle et notre défensive est demeurée solide tout au long de la rencontre », a expliqué le numéro 79.

Huppé Réfrigération passe donc en finale chez les hommes. Le match sera disputé au Parc Quintal sur le coup de 20 h 30 jeudi soir. Ils affronteront le gagnant du match 17 (équipes à déterminer au moment de mettre sous presse).

Dès la première manche, le Resto-bar Stanley a... (Spectre Média, Julien Chamberland) - image 2.0

Agrandir

Dès la première manche, le Resto-bar Stanley a fait résonner ses bâtons en produisant au passage cinq points.

Spectre Média, Julien Chamberland

Abigaël Walker... (Spectre Média, Julien Chamberland) - image 2.1

Agrandir

Abigaël Walker

Spectre Média, Julien Chamberland

Le Resto Bar Stanley passe aisément en finale chez les femmes

Le Resto-bar Stanley a amorcé le match en lion face aux Incroyables Hyundai, ce qui leur a permis de voguer vers une victoire facile de 9 à 0.

Dès la première manche, le Resto-bar Stanley a fait résonner ses bâtons en produisant au passage cinq points. Le triple de Sabrina Gaudreau a d'ailleurs permis à deux de ses coéquipières de venir marquer. Par la suite, lors de la seconde manche, Sabrina Gaudreau s'est de nouveau amenée au bâton pour claquer un circuit de deux points cette fois-ci. Lorsque cette manche s'est terminée, la marque était déjà de 9 à 0 pour le Resto-bar Stanley.

Le reste de la rencontre fut l'affaire de la défensive des deux équipes alors qu'aucun autre point n'a été produit. Les Incroyables ont bien tenté de forcer le jeu pour s'inscrire au tableau, mais la défensive du Resto-bar Stanley a été tout simplement impeccable. À la fin de la rencontre, leur défensive n'avait accordé que six coups sûrs.

À l'issue de la rencontre, c'est Josée Veilleux qui a été nommée joueuse du match grâce à ses trois balles déposées en lieu sûr et un point produit. « En étant la plus vieille de l'équipe, je me dis que ça donne un peu l'exemple aux autres. Du moins, j'essaye de le faire. C'est toujours agréable de pouvoir se rendre sur les buts », a raconté Veilleux.

La joueuse la plus expérimentée de la formation était évidemment plus que satisfaite de la performance de ses coéquipières. « Les filles de mon équipe sont jeunes et elles s'améliorent d'année en année. Cette fois-ci, elles sont très concentrées. C'est ce qui fait en sorte que nous produisons autant de coups francs. Notre ambiance dans l'équipe nous aide grandement également », note-t-elle.

Avec ce genre de performance, Veilleux s'est montrée très optimiste en vue de la finale de demain. « Nous allons être prêtes, c'est certain », a assuré le numéro 15.

Le Resto-bar Stanley disputera la finale demain à compter de 20 h sur le terrain Quintal. Les joueuses affronteront la gagnante du duel entre les Incroyables Hyundai ou le Bar le Shelby.




À lire aussi

  • Nouveau départ pour David Perron à Las Vegas

    Sports

    Nouveau départ pour David Perron à Las Vegas

    David Perron l'avoue. Il s'attendait à rester à Saint-Louis la saison prochaine. Les circonstances, le repêchage d'expansion, ont cependant changé la... »

  • La Classique Pif en photos

    La Tribune

    La Classique Pif en photos

    Les compétitions masculines et féminines de la Classique Pif ont débuté lundi soir. L'action ne manque pas. »

  • La rivalité monte d'un cran au Pif

    Sports

    La rivalité monte d'un cran au Pif

    La rivalité entre Sherbrooke Honda et Huppé Réfrigération se poursuivait ce mardi soir alors qu'ils s'affrontaient dans un match qui se devait être... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer