Jean-François Labbé quitte le Phoenix

L'entraîneur des gardiens de but Jean-François Labbé ne... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'entraîneur des gardiens de but Jean-François Labbé ne sera pas de retour avec le Phoenix de Sherbrooke la saison prochaine.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Crédit photo : Spectre média : Jessica GarneauJournaliste : Cut Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune

(Sherbrooke) L'entraîneur des gardiens de but Jean-François Labbé ne sera pas de retour avec le Phoenix de Sherbrooke la saison prochaine. L'ancien gardien de but a renouvelé son contrat avec les Gulls de San Diego dans la Ligue américaine de hockey.

Jean-François Labbé poursuit donc l'aventure amorcée la saison dernière en Californie. Il laisse cette fois-ci de côté son implication avec la formation sherbrookoise.

« Ma priorité c'était vraiment San Diego, explique-t-il. Et je n'avais pas beaucoup le temps de voir ma famille en combinant les deux emplois ».

« J'ai vraiment aimé mon passage avec le Phoenix et j'ai été heureux de travailler avec Patrick Charbonneau, Jocelyn Thibault, Judes Vallée et Benoit Desrosiers entre autres, poursuit Jean-François Labbé qui partagera tout même son temps entre San Diego et Sherbrooke. Mais je suis rendu à une autre étape de ma carrière. »

Jean-François Labbé a passé trois ans dans l'organisation du Phoenix. Il a notamment travaillé de près avec Evan Fitzpatrick.

« Mon objectif est d'atteindre la LNH, mais je suis conscient que je dois prendre un peu d'expérience dans la Ligue américaine », admet celui qui a joué 17 ans dans le hockey professionnel.

Phoenix un jour, Phoenix toujours

Jean-François passera tout de même deux semaines par mois en Estrie et il espère garder contact avec l'équipe.

« Je vais m'asseoir avec Jocelyn pour pouvoir rester dans l'organisation d'une façon ou d'un autre », souligne Jean-François Labbé, qui mentionne un rôle de recruteur à temps partiel comme avenue possible.

« Jean-François va toujours demeurer un Phoenix, on va même sûrement le consulter dans différents dossiers », souligne pour sa part le directeur général Jocelyn Thibault.

« C'est toujours bien de voir ses entraîneurs monter au niveau supérieur, poursuit-il. C'est la même chose avec Stéphane Julien et Pascal Rhéaume, on ne les empêchera jamais de monter. C'est pour ça qu'ils sont dans le junior. »

À la recherche d'un entraîneur temps plein

Le départ de Jean-François Labbé laisse un vide dans l'organigramme des oiseaux. Jocelyn Thibault souhaite trouver quelqu'un qui pourra travailler à temps plein avec l'organisation.

« Ce qui est commun dans la ligue maintenant c'est d'avoir un entraîneur des gardiens qui donne un coup de main à la vidéo et derrière le banc en tant que second adjoint, explique le DG. On a donc besoin de quelqu'un qui est là à temps plein. Si Jean-François avait été en mesure de la faire on l'aurait gardé c'est certain. »

Le processus d'embauche d'un nouvel entraîneur des gardiens devrait commencer dans les prochains jours. Jocelyn Thibault confirme qu'il veut le trouver avant le début du camp d'entraînement en août.

« Je ne suis pas inquiet, il y a plein de personnes qui ont déjà envoyé leur CV, conclut-il. Certains semblent très intéressants, j'ai hâte de les rencontrer. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer