• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Contre les Roughriders: Bolduc s'attend à «un départ en force» 

Contre les Roughriders: Bolduc s'attend à «un départ en force»

André Bolduc... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

André Bolduc

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'objectif avoué des Alouettes en cette saison 2017 est simple : participer aux séries éliminatoires pour une première fois en trois ans.

On s'entend, l'équipe de football montréalaise a laissé ses amateurs sur leur faim depuis 2010 : une seule victoire en éliminatoire depuis ce temps.

L'organisation montréalaise a fait le ménage, libéré plusieurs joueurs, nommé un nouveau directeur général (Kavis Reed), un nouvel entraîneur-chef (Jacques Chapdelaine) et un nouveau quart-arrière (Darian Durant).

Dès jeudi soir, à Montréal contre les Riders de la Saskatchewan, les Alouettes veulent amorcer 2017 en imposant un rythme d'enfer.

«Je crois qu'on va amorcer la saison en force. Ça chialait beaucoup à l'interne l'an dernier, on a fait des changements. C'est maintenant à nous, aux entraîneurs et aux joueurs, à répondre, rapidement. Le but premier est de retourner en séries éliminatoires», a dit André Bolduc, ancien entraîneur-chef du Vert & Or et actuel entraîneur des demis pour les Alouettes.

«Protéger Darian»

L'équipe n'a eu qu'un camp d'entraînement et deux matchs préparatoires à titre de répétition à cette saison 2017.

Un échantillon un peu mince qui fait dire à André Bolduc que l'équipe devra rapidement trouver ses marques.

«La recette à l'attaque sera simple : on doit protéger Darian afin qu'il lance le ballon rapidement. Le jeu de notre ligne offensive sera aussi déterminant. De ce côté, à l'entraînement, le coordonnateur défensif Noel Thorpe nous a lancés toutes les attaques possibles et on a résisté. Il faudra établir notre attaque sol, aussi; pendant longtemps, on a cherché un quart pour combler le départ d'Anthony Calvillo. Là, on a fait comprendre aux gars que l'attaque devait être l'affaire de tout le monde, et pas juste d'un seul homme», a dit Bolduc.

«Au niveau défensif, on a une jeune tertiaire et une chimie à créer. Dominique Tovell, qui remplace Bear Woods au poste de secondeur, n'a pas disputé un seul match dans la LCF encore. Rechercher la cohésion sera la clé en défensive.»

«Sur les unités spéciales, notre nouveau coordonnateur (Bruce Read, qui arrive de la NCAA) a un groupe très expérimenté sous la main.»

«On s'attend quand même à avoir besoin de quelques matchs pour mettre les choses en place. On est en train d'établir les bases de l'équipe à long terme. Je crois qu'on peut marquer pas mal de points, mais on va voir combien on va en accorder en retour. Ce sera le cas contre la Saskatchewan et Edmonton en début de saison, en tout cas.»

«Jacques (Chapdelaine) a amené de la discipline, de la rigueur à l'équipe. Il doit organiser, diriger et punir, quand c'est le temps. Il n'est pas là pour se faire des chums, mais pour aider l'équipe à gagner des matchs. Et c'est ce qu'on avait besoin.»

André Bolduc : «Jacques (Chapdelaine) a amené de la discipline, de la rigueur à l'équipe. Il doit organiser, diriger et punir, quand c'est le temps. Il n'est pas là pour se faire des chums, mais pour aider l'équipe à gagner des matchs. Et c'est ce qu'on avait besoin.»




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer