Le Mistral embauche un directeur général

Michel Couturier est devenu lundi le directeur général... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Michel Couturier est devenu lundi le directeur général du club de soccer Mistral de Sherbrooke.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Afin de venir en aide à l'équipe administrative et technique du Mistral de Sherbrooke, un nouveau directeur général entrera en poste dès la semaine prochaine, entre autres pour devenir la courroie de transmission entre les parents, les joueurs, les employés et les bénévoles.

Mario Boutin... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Mario Boutin

Archives, La Tribune

Michel Couturier était jusqu'à tout récemment le directeur technique du club de soccer de Saint-Lambert et occupait également le rôle de coordonnateur aux programmes de sports-études de Drummondville et Victoriaville.

« Notre coordonnateur administratif a fait valoir qu'il avait beaucoup trop de travail pour le temps qu'il passe au bureau, explique Mario Boutin, président du conseil d'administration. Ça fait partie des ajustements que nous devons apporter après avoir formé un seul club avec les trois anciens. Gérer un club à 4000 joueurs, ça devient aussi très lourd pour les membres du CA, qui doivent réagir au quotidien aux différents cas qui surviennent. On espérait ajouter un directeur général l'an prochain seulement, mais ce n'est pas facile de trouver la perle rare et je crois que nous l'avons trouvée. »

« Le défi est intéressant pour moi, admet Michel Couturier. J'ai déjà été directeur technique d'un club accueillant 5000 joueurs de différentes villes, mais c'est la première fois que je travaille pour une organisation comptant autant de joueurs de la même ville. Réunir trois équipes au sein d'une seule, c'est tout un choc. J'ai aussi été attiré par le dynamisme du club du Mistral. Sherbrooke est une ville reconnue dans le monde du soccer, entre autres grâce à Georges Laurent et Sylvie Béliveau, qui a piloté l'équipe nationale féminine du Canada, pour ne nommer que ceux-là. »

Michel Couturier possède d'ailleurs sa licence B nationale.

« Grâce à ça, il pourrait être notre directeur technique dès demain matin. Il appuiera donc à merveille Vincent Orsida, notre directeur technique actuel », ajoute M.  Boutin.

Or, le but de M. Couturier n'est pas du tout de remplacer Vincent Orsida.

« Je vais l'appuyer dans son travail en espérant qu'il demeure en poste. Nous travaillerons tous dans le même sens », souligne le nouveau directeur général.

Patience, souplesse et rigueur

En réaction aux différentes plaintes formulées par les parents lors des premières semaines d'activités du Mistral concernant notamment les méthodes d'entraînement chez les huit ans et moins et la répartition des joueurs au sein des équipes, un post mortem sera effectué par les membres du CA et les employés du Mistral.

« On tente de corriger certaines lacunes en écoutant ce que les parents disent, mais on ne virera pas tout à l'envers parce que certains parents chialent. C'est normal de s'adapter. En intégrant les trois organisations au sein d'une même formation, on devient un modèle et on peut difficilement se baser sur ce qui a déjà fait ailleurs », note Mario Boutin.

« Ma philosophie de vie se résume en trois mots : patience, souplesse et rigueur, confie M. Couturier. Si je maintiens tout ça, je devrais faire un bon travail et permettre au Mistral d'atteindre ses objectifs. J'étais agent de développement de sports il n'y a pas si longtemps. Mon but était donc d'analyser certaines situations et faire en sorte d'amener le sport à un autre niveau. Sherbrooke n'est pas une ville étrangère pour moi. J'ai travaillé souvent ici et je suis très heureux de pouvoir participer à ce défi de faire rayonner l'un des plus gros clubs de soccer de la province. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer