• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Inauguration du parc Normand-Dussault «Il le mérite» 

Inauguration du parc Normand-Dussault «Il le mérite»

Tout comme Yvan Cournoyer, Gerry Plamondon a salué... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Tout comme Yvan Cournoyer, Gerry Plamondon a salué l'initiative de la Ville de Sherbrooke lors de l'inauguration du parc Normand-Dussault, nommé ainsi en l'honneur de l'ancien joueur du Canadien de Montréal.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Pour avoir percé l'alignement du Canadien de Montréal de 1947 à 1950, Normand Dussault, qui a grandi dans l'est de Sherbrooke, a aujourd'hui un parc de voisinage à son nom. La Ville de Sherbrooke a inauguré ces deux aires de jeux de la rue Thomas-Evans vendredi matin en compagnie des membres de la famille Dussault et d'anciens Canadiens.

Normand Dussault... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Normand Dussault

Archives, La Tribune

Sous les yeux de Gerry Plamondon, Yvan Cournoyer et Jocelyn Thibault, la conseillère Hélène Dauphinais a confié que le choix de Normand Dussault était logique :

« Lorsqu'est venu le temps de nommer ce parc, le nom de M. Dussault nous est apparu comme une évidence, souligne la présidente du comité de toponymie de la Ville de Sherbrooke. Quoi de mieux que le nom d'un athlète professionnel ayant vécu la plus grande partie de sa vie dans l'arrondissement de Fleurimont pour inspirer les jeunes générations de ce secteur dans l'adoption des saines habitudes de vie? »

« Je suis très heureux parce que Normand mérite ça, souligne l'ancien du CH Gerry Plamondon. Tout comme moi, il était un petit gars de l'Est et provenait d'un quartier qui n'était pas très aisé. Il était un bon joueur de hockey et il a été chanceux de faire partie du Canadien. On partait vers Montréal avec une petite valise en carton. On ne connaissait personne à Montréal. C'était difficile de percer l'alignement! »

Né à Springfield au Massachusetts, Normand Dussault avait deux ans lorsque sa famille s'est établie à Sherbrooke.

« Mieux connu sous le nom de Ti-Nomme Dussault, il démontre rapidement des habiletés naturelles pour le hockey et le baseball, raconte Hélène Dauphinais. Il a d'ailleurs passé ses étés avec les Athlétiques et le Notre-Dame. Sa carrière professionnelle au hockey a commencé en 1945 alors qu'il obtenait un contrat avec les Clippers de Baltimore dans la Eastern American Hockey League. C'est avec les Tigres de Victoriaville, dans la Ligue provinciale, que Normand Dussault s'est fait remarquer par le Canadien. »

En 1947, M. Dussault a eu la chance de jouer avec Maurice Richard et Bernard Geoffrion.

« Boom Boom aurait d'ailleurs pris Normand Dussault sous son aile. Pour un petit gars de l'Est, il pouvait être très fier de ça! » poursuit Mme Dauphinais.

« Il n'était pas très grand, mais du haut de ses 5'5, il tenait son bout, admet son ancien coéquipier chez le Canadien, Gerry Plamondon. Ce sera inspirant pour les jeunes du quartier. »

Normand Dussault a par la suite évolué durant quatre saisons dans la Ligue senior à Chicoutimi pour finalement joindre les rangs des Castors de Sherbrooke.

« Mettant un terme à sa carrière de hockeyeur, il a acquis un dépanneur sur la rue Bowen et, plus tard, un autre dépanneur sur la rue Murray près de la rue du Conseil avec sa femme Jeannine Tremblay », informe la conseillère Hélène Dauphinais.

Présent à l'inauguration, Yvan Cournoyer a lu un mot écrit par le propriétaire Geoff Molson :

« Je n'ai pas eu la chance de voir jouer Normand Dussault, mais je l'ai rencontré à quelques reprises au salon des anciens au Centre Bell. Âgé de plus de 80 ans, il m'avait donné l'impression d'une personne déterminée, qui avait donné tout ce qu'il pouvait pour offrir la victoire à son équipe. C'est impressionnant de voir à quel point un joueur de gabarit modeste parvenait à faire sa marque grâce à sa détermination. »

En 206 parties avec le Tricolore, Normand Dussault a marqué 31 buts et a obtenu 62 mentions d'aide. Il est décédé le 28 août 2012.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer