• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Une escrimeuse de Bromptonville aux Universidades 

Une escrimeuse de Bromptonville aux Universidades

Marilyne Plante défendra les couleurs du Canada aux... (Photo fournie)

Agrandir

Marilyne Plante défendra les couleurs du Canada aux Universiades 2017 à Taipei en escrime.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(Sherbrooke) La Sherbrookoise Marilyne Plante participera aux Universiades 2017, qui se tiendront à Taipei à Taïwan, en escrime.

Les Universidades constituent une compétition internationale universitaire multisports organisée par la Fédération internationale du sport universitaire (FISU). Il s'agit du plus important événement sportif au monde derrière les Jeux olympiques. L'étudiante en droit de l'Université Laval sera de la formation canadienne en escrime pour l'épreuve d'épée féminine. « Cette compétition représente vraiment beaucoup pour moi. Ça va être la plus grosse à laquelle je vais participer depuis le début de ma carrière. C'est un peu comme de minis Jeux olympiques », note celle qui a également eu sa place au Championnat du monde en 2013.

Pour arriver à un tel niveau sur la scène sportive, Plante a dû passer par un long processus pour se hisser parmi les meilleures escrimeuses universitaires au pays. « Le classement PHP est fait par la Fédération d'escrime du Canada et il regroupe plusieurs compétitions tout au long de la saison. Pour ma part, celle qui m'a aidée le plus à me qualifier est celle de Rio de Janeiro au début de mai (épreuve de coupe du monde individuelle sélective où elle a terminé 91e) », déclare-t-elle.

Objectif : top 16

Ne sachant pas à quel point le niveau de jeu sera relevé, puisqu'elle n'a pas encore vu tous ses opposants qui y participeront, l'Estrienne préfère ne pas mettre la barre trop haute face à ses attentes. « Dans ta tête d'athlète, tu veux toujours finir au sommet parmi les quatre premiers. Toutefois, pour être plus réaliste, un top 16 me rendrait vraiment très heureuse », croit la jeune femme de 20 ans.

Si tout se passe bien et qu'elle poursuit son ascension dans cette discipline, Plante pourrait éventuellement aspirer au Saint Graal des compétitions : les Jeux olympiques. « C'est certain que de se rendre aux Olympiques est un objectif fondamental pour tous les sportifs. J'aimerais vraiment y participer, mais c'est tellement difficile. Il n'y a pas beaucoup d'escrimeurs québécois qui peuvent y arriver. On doit toujours travailler en fonction que ça pourrait possiblement nous arriver », estime celle qui pratique ce sport depuis neuf ans.

4000 $ pour aller À Taïwan

Afin de participer aux Universiades, Plante devra débourser pas moins de 4000 $ pour le billet d'avion, la compétition et l'hébergement. « C'est moi-même qui me finance au complet pour y aller. Par chance, j'ai des commanditaires, soient Michel Langlois (Déménagement Martin) et Michel Guillemette (Construction MF Guillemette). Ça coûte quand même assez cher, mais j'ai également une bourse du Ministère étant donné que je performe dans une catégorie sportive élite ».

La compétition se déroulera du 19 au 30 août. Les Universiades regroupent près de 170 pays et jusqu'à 10 000 athlètes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer