Structure et stabilité chez les Volontaires

Sacha Cuello-Lemyre (entraineur des receveurs), Sylvie Coulombe (coordonnatrice... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Sacha Cuello-Lemyre (entraineur des receveurs), Sylvie Coulombe (coordonnatrice du Centre de l'activité physique du Cégep de Sherbrooke), Vincent Renart (coordonnateur défensif et sa fille Sammy Renart), Julien Marquis (coordonnateur des unités spéciales), Clovis Langlois-Boucher (superviseur académique) et Jean-Philippe Gauthier nouvel entraineur-chef des Volontaires du Cégep de Sherbrooke.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Cégep de Sherbrooke a confirmé la nomination du nouvel entraîneur-chef de son équipe de football mercredi matin. Et tant la direction de l'institution que le nouveau coach s'entendent sur un point : il faut amener de la stabilité au programme de football.

Voilà pourquoi Jean-Philippe Gauthier a en poche une entente de cinq ans avec le Cégep. Une durée nécessaire pour qu'il puisse véritablement poser sa griffe sur un programme qui en est à un quatrième entraîneur-chef depuis le départ de Jean-Benoit Jubinville en 2012.

Gauthier arrive tout juste du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, où il était adjoint à l'entraîneur-chef. Il apporte dans ses bagages une polyvalence plus que bienvenue.

Et son principal défi, à moins de deux mois du début de la saison 2017 en division 2 du football collégial, c'est de miser sur la continuité.

« Avec un si court laps de temps avant la saison, il faut de la stabilité. En plus du poste d'entraîneur-chef, je cumulerai les fonctions de coordonnateur offensif. Tous les autres entraîneurs seront de retour. C'est important pour les jeunes. Mon attention pour l'instant est portée sur les joueurs, les entraîneurs, et même mes anciens joueurs du Vert & Or, que je vais continuer à suivre », a-t-il indiqué en point de presse.

« La stabilité fut un des points importants discutés lors de l'entrevue avec le comité de sélection du Cégep. Tant pour eux que pour moi. J'avais un très bel emploi à temps plein avec le Vert & Or depuis quatre ans, je n'allais pas délaisser ça pour venir ici pour un contrat d'une saison. On s'est donc entendu à long terme, c'est un engagement mutuel. Je vais avoir le temps de développer mon programme, sans avoir une pression supplémentaire sur les épaules du genre : dépêche-toi, tu as seulement deux ans pour faire tes preuves », a argué celui qui est originaire de Dolbeau-Mistassini.

« J'étais prêt à relever le défi de développer un programme; ma structure de travail est l'une de mes meilleures qualités et une entente de cinq ans va me donner le temps de mettre les choses en place. »

Un enthousiasme partagé par la direction du Cégep de Sherbrooke.

« Jean-Philippe nous a démontré de l'audace, du dynamisme, une très grande motivation et une très bonne structure. Il veut bâtir un programme solide, à long terme. Il possède une feuille de route impressionnante, une dizaine d'années d'expérience. Il a toujours voulu être le capitaine d'une équipe, nous lui donnons le gouvernail des Volontaires avec plaisir », a précisé Sylvie Coulombe, coordonnatrice au centre de l'activité physique du Cégep de Sherbrooke.

Gauthier ne débarquera pas en terrain tout à fait inconnu chez les Volontaires. Il a déjà une bonne petite idée des effectifs en place et des défis qui attendent son équipe pour l'an prochain.

« Je suis chanceux, c'est moi qui recrutais pour le Vert & Or lors du dernier camp de printemps de Volontaires. J'ai passé toute la fin de semaine avec eux. Ce fut donc un avantage en entrevue, j'avais déjà une idée des effectifs. Sinon (le conseiller académique) Clovis Langlois-Boucher va beaucoup m'aider pour m'actualiser sur la réalité ici et sur les dossiers courants. La présence de Vincent Renart (coordonnateur défensif) et de Charles Beaubien, deux coachs qui sont profs au Cégep, sera une aide utile. »

« Le meilleur fit »

Jean-Philippe Gauthier détient un baccalauréat en éducation physique de l'Université de Sherbrooke.

Il a aussi une belle feuille de route à son c.v., alors que plusieurs anciens joueurs du Vert & Or cognent aux portes de la LCF ou y sont déjà bien établis. Des joueurs qui sont passés sous ses ordres, alors qu'il était coordonnateur des unités spéciales.

Le plus récent cas? Anthony Gosselin, choisi 18e par Ottawa lors du dernier repêchage de la LCF.

« Anthony, je l'ai poussé fort pendant toute sa carrière. Même chose pour des gars comme Alex Chevrier, Alex Gagné, Isaac Lauzon, Olivier Goulet-Veilleux et même William Langlais, à ma première année. C'est le fruit de trois ans de travail et de collaboration et j'en suis fier. »

« Je crois beaucoup aux partenariats, non seulement avec les joueurs, mais avec la communauté, les autres institutions et les différents programmes d'études. Je veux créer des passerelles, monter des outils qui vont aider les jeunes du secondaire pour la poursuite de leurs études et de leur parcours en football. »

« On est vraiment contents d'avoir pu dénicher un gars de sa trempe et de son expérience dans un si court laps de temps. Jean-Philippe est le meilleur fit pour nous. Il a touché à tout, avec le Vert & Or : recrutement, soutien académique, défensive, unités spéciales. Il est très polyvalent. Et avec une entente à long terme, il va pouvoir amener ses propres idées », a indiqué le coordonnateur défensif Vincent Renart, le doyen des entraîneurs chez les Volontaires, et aussi membre du comité de sélection.

Rappelons que l'entraîneur-chef Marc-André Desrochers et le coordonnateur offensif Alexandre Corriveau ont quitté l'équipe, pour des raisons familiales et personnelles, au cours des derniers jours.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer