Le Trimemphré carbure à la nouveauté

René Pomerleau, directeur de course, et Steven Boulet,... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

René Pomerleau, directeur de course, et Steven Boulet, directeur marketing Canada pour Polar, ont annoncé les grandes lignes du 22e Trimemphré qui se tiendra au milieu du mois de juillet.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Refusant de se contenter de ses succès passés, le triathlon Trimemphré Polar de Magog proposera encore du nouveau pour sa 22e édition qui se déroulera les 15 et 16 juillet prochains.

À commencer par les dates de déroulement de l'activité qui ont été devancées. « On sort de la période des vacances de la construction. Ça bouge déjà passablement à Magog lors des vacances de la construction. Ça fera un mois de juillet achalandé sur une plus longue période. Notre économie locale et régionale va en bénéficier », a commenté le directeur de course, René Pomerleau.

Ce changement de date n'étouffera pas l'enthousiasme des triathlètes. « Notre record est de 2500 participants et je ne serais pas étonné qu'il soit fracassé », de poursuivre Pomerleau.

Ce ne sont pas les courses qui manquent au Trimemphré. Il y aura pas moins de 32 départs lors des deux jours de compétition. La Coupe du monde en paratriathlon et la Coupe panaméricaine junior attireront à elles seules de nombreux triathlètes de plusieurs régions du globe. Ces deux courses n'étaient pas au menu de la programmation en 2016.

Pour le reste, on retrouvera passablement les mêmes épreuves que par le passé, notamment plusieurs qui font partie du circuit de la Coupe du Québec.

« Après deux grosses années en 2014 et 2015, on avait volontairement opté pour une année plus tranquille en 2016. Mais là on revient en force », de renchérir René Pomerleau

Le triathlon

Présent à la conférence de presse, Éric Noël, directeur technique de Triathlon Québec, confirmait la popularité et la réputation fort enviable du Trimemphré. « Si vous dites aux triathlètes qu'ils ont un seul triathlon à faire durant leur été, je vous garantis que le Trimemphré aura la faveur populaire. Le sérieux des organisateurs et leur expertise, l'accueil aux athlètes, la beauté naturelle de la région, c'est un incontournable. Je ne vous cacherai pas que les fédérations cognent régulièrement à la porte des dirigeants du Trimemphré pour leur demander de tenir des courses d'envergure », a-t-il fait valoir.

Par ailleurs, on a dévoilé les retombées du Trimemphré qui ont été calculées par une firme spécialisée lors des éditions de 2014 et 2015. Celles-ci s'élèvent annuellement à 1,6 M$.

Toujours lors de la conférence de presse dévoilant les grandes lignes de la 22e édition, le député Pierre Reid a annoncé une participation financière de l'ordre de 35 000 $ du gouvernement du Québec pour soutenir l'événement magogois.

Finalement, la compagnie Polar, dont le siège social est situé en Finlande, s'est associé au Trimemphré et en devient le partenaire majeur. Polar commandite deux triathlons, dans le monde, le deuxième étant à Cannes.

Cela en dit long sur la renommée du triathlon Trimemphré.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer