De la profondeur chez les futurs Cantonniers

Félix Potvin... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Félix Potvin

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Le premier chapitre de la prochaine saison des Cantonniers de Magog est déjà terminé. Après avoir épié pendant deux semaines les joueurs à l'entraînement à l'aréna de Magog et lors du camp printanier de la Ligue midget AAA du Québec au Mont-Saint-Hilaire, Félix Potvin est déjà en mesure d'affirmer que les entraîneurs auront des beaux problèmes à solutionner lorsque viendra le temps de mettre la touche finale à leur alignement pour la saison 2017-2018.

Dans le milieu du hockey, il est déjà reconnu que la région de l'Estrie est l'une de celles dont les joueurs nés en 2002 et qui proviennent du bantam AAA figurent parmi les plus talentueux au Québec. La saison prochaine, ces joueurs nés en 2002 feront leur entrée dans le circuit Baillargé.

À ce groupe de joueurs il faut ajouter les vétérans qui seront de retour et qui batailleront pour conserver leur poste à Magog, sans oublier d'excellents prospects provenant du midget espoir et des réseaux scolaires.

« Si on parle de profondeur, c'est définitivement la meilleure récolte depuis que je suis entraîneur-chef à Magog. Il y a du talent à toutes les positions. Je mentirais si j'affirmais le contraire. Mais le talent ne fait pas foi de tout. On va regarder aussi la force de caractère des joueurs. Il faudra former un groupe homogène. Il y aura des décisions difficiles à prendre, c'est sûr et certain, mais on ne s'en plaindra pas », prévient Potvin.

Camp raccourci

Ce qui n'aidera pas le personnel d'entraîneurs, c'est que le camp d'entraînement a été raccourci d'une semaine.

« On commence une semaine plus tard (partout dans la ligue), mais le début de la saison n'est pas repoussé pour autant. Les gars auront peu de temps pour se faire valoir. Après seulement deux jours de camp les parties pré-saison débuteront le 16 août pour nous. Elles se succéderont à un rythme infernal. Lorsque nous avons vu les gars pour la dernière fois ce mois-ci, nous les avons avertis de bien se préparer cet été et de nous revenir dans une condition physique optimale à la mi-août. Je pense que le message a été pris au sérieux », déclare Félix Potvin.

Fidèle à son habitude, le mentor des Cantos refuse d'identifier des joueurs qui auraient déjà pris des longueurs d'avance lors des parties disputées au camp printanier de la ligue.

« Certains ont fait honneur à leur réputation, d'autres ont mis plus de temps à livrer la marchandise. On a pris des notes et c'est loin d'être joué. Mais avec un camp d'entraînement raccourci, il n'y aura pas de deuxième et troisième chance », soutient Potvin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer