Un premier camp positif pour Kevin Mackey

Kevin Mackey... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Kevin Mackey

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Kevin Mackey a dirigé son premier camp de printemps à la barre des Cougars du Collège Champlain, le week-end dernier. Si la température se fit maussade et froide par moment, Mackey a eu plusieurs raisons d'entrevoir le beau temps à venir pour sa formation.

Ce fut également l'occasion pour Mackey, et son nouveau coordonnateur offensif Shane McDonald, de briser la glace officiellement avec l'équipe.

« Ça a très bien été, ce fut un bon camp d'entraînement où on a pu voir une équipe qui a un bon mélange de talent, de joueurs expérimentés et de vétérans. Ce camp nous a permis de nous familiariser avec les gars, mais aussi de poursuivre la transition pour les nouveaux entraîneurs. On veut poursuivre la tradition d'excellence des Cougars », a expliqué Mackey, ancien entraîneur-chef des Gaiters de Bishop's, au football universitaire.

On s'en doute, la bataille pour le poste de quart-arrière partant occupe une place de choix dans les sujets abordés à l'issue du camp.

Thomas Bolduc, qui en est à une deuxième année avec les Cougars, le jeune Lukas Boulanger, nommé joueur offensif par excellence au football juvénile division 1 avec les Harfangs de l'école secondaire le Triolet l'an dernier, et Dave Mathers, en sont au coude-à-coude.

Guillaume Renaud-Dumoulin, qui partageait le poste de quart numéro un avec Bolduc l'an dernier, n'est plus avec l'équipe.

« Je dirais que pour l'instant, le poste est à Thomas et qu'il doit confirmer son statut. Il a eu l'avantage de s'entraîner et de lancer des ballons avec ses receveurs tout l'hiver. Ça aide pour le timing ». En même temps, c'est l'fun de voir une compétition chez les quarts; on ne veut pas que Thomas puisse relaxer », a dit Mackey.

« Lukas est par contre un jeune très particulier. Je n'ai pas vu ce genre de talent souvent chez un jeune qui sort à peine du secondaire. Il a un bras puissant, il est intelligent et prend de bonnes décisions. Il peut faire un jeu même si toutes ses options sont épuisées. Il est spécial. Présentement, il est en période d'ajustements. »

Mackey fut aussi aux premières loges pour constater que les Cougars version 2017 auront, comme c'est souvent le cas, une unité défensive à surveiller.

« Vraiment, en défensive, on est gros, on est rapides, il y a beaucoup de vétérans de retour, dont Michael Brodrique, Alex Poirier, qui a été blessé presque toute la saison l'an dernier, Étienne Amyot et Sam Gagner. Nos attentes envers cette unité dirigée par Vincent Auger sont très élevées. »

Les joueurs des Cougars peaufineront maintenant leur préparation individuellement afin d'être prêts pour le camp d'entraînement officiel de l'équipe, en août prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer