• La Tribune > 
  • Sports 
  • > La surface synthétique du Triolet prête pour la rentrée 

La surface synthétique du Triolet prête pour la rentrée

Longtemps attendue, la surface synthétique multisports de l'école secondaire du... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Longtemps attendue, la surface synthétique multisports de l'école secondaire du Triolet sera prête pour la prochaine rentrée scolaire. Lundi, les principaux intervenants ont procédé à la première pelletée de terre de ce projet évalué à 3,2 M$.

Le maire Bernard Sévigny, le député Luc Fortin... - image 1.0

Agrandir

Le maire Bernard Sévigny, le député Luc Fortin et le président de la CSRS Gilles Normand ont procédé à la première pelletée de terre.

Les élèves-athlètes des quatre écoles secondaires de la CSRS pourront utiliser le terrain de soccer et de football ainsi que la piste d'athlétisme pavée de 400 m. Une estrade pouvant accueillir jusqu'à 800 personnes sera également installée.

« Grâce à ce projet, on offrira des périodes d'entraînement plus allongées à nos élèves, note le président de la CSRS, Gilles Normand. À causes des conditions climatiques, les terrains à surface naturelle sont parfois en mauvais état, ce qui limite leur utilisation. Maintenant, grâce à la nouvelle surface synthétique, on donne des conditions gagnantes pour que nos athlètes se développent mieux. Dès l'arrivée du printemps jusqu'à la fin de l'automne, les membres de l'équipe d'athlétisme, de soccer, de rugby ou de football pourront sauter sur le terrain extérieur. »

Les discussions concernant cette surface synthétique ont été amorcées en 2003. Le gouvernement du Québec a offert une aide financière pouvant atteindre plus de 1,07 million $.

Rappelons que les écoles secondaires du Phare, de la Montée et Mitchell-Montcalm souhaitent également être dotées d'une nouvelle surface synthétique dans les prochaines années.

« Une enveloppe de 50 millions $ pour les structures sportives a été rendue disponible, informe le ministre responsable de la région de l'Estrie, Luc Fortin. Il y aura un appel de projets éventuellement et j'accompagnerai la CSRS dans ces projets, parce que nous souhaitons au moins une autre surface synthétique à Sherbrooke. »

« Il est difficile de préciser l'échéancier pour les autres terrains, mais j'espère que les discussions ne dureront pas 14 ans comme ce fut le cas avec celui du Triolet », résume Gilles Normand.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer