• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Brochure retirée: la CSRS tend la main aux Bulldogs 

Brochure retirée: la CSRS tend la main aux Bulldogs

La guerre se poursuit entre les Bulldogs de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La guerre se poursuit entre les Bulldogs de Sherbrooke et la CSRS, mais le RSEQ section Cantons-de-l'Est compte bien trouver un terrain d'entente entre les deux partis.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir incité la Ville de Sherbrooke à retirer la brochure des Bulldogs du sac publicitaire remis aux participants des Jeux de Sherbrooke, la CSRS explique la raison de sa demande et espère améliorer sa relation avec l'organisme de football civil.

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke admet que le conflit existe depuis longtemps et rappelle qu'il n'y a aucune entente de collaboration entre les Bulldogs de Sherbrooke et ses équipes scolaires.

« Il n'y a pas eu de problème avec la trentaine d'autres organismes qui collaboraient à l'événement parce que nous avons une entente avec ceux-ci. Par contre, nous avons tenté à deux reprises dans le passé de bâtir un pont entre la CSRS et les Bulldogs et nous espérons que le Réseau du sport étudiant du Québec trouvera une solution grâce à une troisième proposition afin d'obtenir une entente de collaboration », avance Donald Landry, secrétaire général et directeur adjoint aux communications de la CSRS.

Après avoir appris à la dernière minute, peu avant la distribution du matériel publicitaire des organismes, que les Bulldogs de Sherbrooke avaient préparé un document à remettre aux écoliers, la CSRS a demandé à ce que la brochure soit retirée, ce qui a provoqué l'ire des dirigeants des équipes de football civil.

« On souhaitait un traitement équitable de la promotion et la CSRS n'avait rien préparé en ce qui concerne ses équipes de football. On constate une dynamique de compétition entre les équipes scolaires et le football civil. C'est peut-être la ville qui organise l'événement, mais la publicité était distribuée dans nos écoles. Nous n'étions pas à l'aise avec l'idée de promouvoir les activités du football civil auprès de nos jeunes », clame Donald Landry.

« Il faut aussi savoir que le football est un élément important dans la lutte pour la persévérance scolaire, poursuit le directeur adjoint aux communications de la CSRS. Pour avoir des équipes de football scolaire, ça nous prend des joueurs et si ces derniers désertent les équipes scolaires au profit des clubs civils, on ne sera plus capables de proposer du football dans nos quatre écoles secondaires. »

Notons par ailleurs que le club civil de cheerleading, l'Impakt de Sherbrooke, a avisé le journal La Tribune que son matériel publicitaire avait aussi été retiré des sacs remis aux écoliers.

La CSRS, comme la Ville de Sherbrooke et le RSEQ, n'a pas été en mesure d'expliquer la raison du retrait des 1700 dépliants et comptait faire ses recherches en ce sens.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer