La bonne formule aux Jeux de Sherbrooke

La première édition des Jeux de Sherbrooke a... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

La première édition des Jeux de Sherbrooke a permis aux organismes de recruter de nouveaux membres et de faire bouger les jeunes afin qu'ils adoptent de saines habitudes de vie.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après avoir permis à 1666 jeunes de sixième année de s'initier à de nouveaux sports, les organisateurs des Jeux de Sherbrooke constatent que la formule empruntée lors de la première édition est la bonne, ce qui ne les empêche pas de vouloir l'améliorer pour l'an prochain.

« Nous sommes satisfaits de la formule de base. S'il y a des modifications à apporter, ce sera dans le visuel. On aimerait améliorer l'esthétique de l'endroit. Quand les jeunes entrent dans le Centre de foires, on souhaiterait que l'accueil soit plus impressionnant », note Ingrid Dubuc, chef de la division des sports à la Ville de Sherbrooke.

Le coût de la première édition des Jeux de Sherbrooke : 65 000 $ à 75 000 $ selon les premiers chiffres fournis.

« Comme lors de chaque première édition d'un événement, il y a des dépenses qui ne seront pas récurrentes », mentionne Mme Dubuc.

Pas moins de 30 organismes sportifs ont accueilli mercredi et jeudi les écoliers de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke et des écoles primaires anglophones et privées de Sherbrooke. Est-ce que les Jeux de Sherbrooke pourraient attirer encore plus de jeunes lors de l'an 2?

« Si l'on souhaite par exemple impliquer les écoliers de cinquième année, il faudrait présenter l'événement sur quatre jours. Ce serait difficile d'y parvenir en seulement deux jours. Est-ce que la disponibilité des infrastructures le permet? Il faudra vérifier », explique la chef de la division des sports.

Grâce au legs des Jeux du Canada, la Ville de Sherbrooke croit avoir atteint ses deux objectifs.

« Si les Jeux de Sherbrooke ont permis à la fois aux organismes de recruter de nouveaux membres et de faire bouger les jeunes afin qu'ils adoptent de saines habitudes de vie, ce serait une double réussite pour nous. Le but était de faire connaître de nouveaux sports et on peut dire mission accomplie », estime Mme Dubuc.

Le maire de Sherbrooke s'est lui aussi dit satisfait par le déroulement de la première édition des Jeux.

« Les sourires et l'enthousiasme des jeunes participants constituent notre plus grande récompense. De nombreux élèves sont repartis en disant qu'ils voulaient réessayer tel ou tel sport dans les prochains mois. Des éducateurs physiques ont aussi souligné qu'ils avaient eu de nouvelles idées pour bonifier leurs cours grâce aux Jeux de Sherbrooke. Nous sommes extrêmement fiers d'avoir donné le goût de bouger aux jeunes sherbrookois », a indiqué Bernard Sévigny.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer