Les Cougars à deux victoires du titre

David Laroche, Tristan Kleine-Fournier, Marc-Olivier Girard et William... (Archives, La Tribune)

Agrandir

David Laroche, Tristan Kleine-Fournier, Marc-Olivier Girard et William Plante tenteront d'aider les Cougars à remporter les grands honneurs.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Cougars n'ont pas remporté de championnat depuis 2008. Et c'était dans le junior AAA. Même s'ils ont participé à plusieurs finales depuis, dont deux de suite il y a deux ans avant de faire le saut dans le collégial AAA, les Cougars ne veulent pas se contenter du titre de finaliste. Les Sherbrookois ne sont qu'à deux victoires de leur objectif.

En avance 1-0 dans contre le Boomerang du Cégep André-Laurendeau, les hommes de Stephan Lebeau retournent vendredi 20 h à l'aréna Jane & Eric Molson de Lennoxville en espérant obtenir une deuxième victoire dans cette finhale trois de cinq.

« Je veux voir le même acharnement chez mes joueurs, confie l'entraîneur. Le souci du détail, notre implication physique et notre concentration font la différence présentement. Ce sera important de maintenir ce sentiment d'urgence. »

Depuis le premier match de demi-finale contre les Lions du Cégep Champlain St-Lawrence, chaque partie des Cougars s'est terminée avec l'écart d'un seul but. Ce qui amène Stephan Lebeau à dire que chaque présence sur la glace est importante.

« Il faut être responsable en tout temps sans négliger un seul détail. Une seule punition peut faire basculer la partie et on doit en être conscients. Nos joueurs savent exactement où l'on se situe et connaissent l'enjeu. On ne doit toutefois pas compliquer les affaires et garder la même dose d'émotions. La motivation est là, mais il faudra éviter d'être nerveux», commente Stephan Lebeau.

L'auteur du seul but des siens dimanche lors du match numéro 1, Yann-Félix Lapointe, estime que les Cougars devront continuer à resserrer la défensive pour espérer se rendre jusqu'au bout.

« On gagne des championnats grâce à la défensive et on excelle à ce niveau jusqu'à maintenant, admet Lapointe. Notre gardien Sean Julien fait le travail et nos attaquants effectuent de bons replis défensifs, ce qui limite les surnombres. Nos rivaux sont très défensifs également et on ne doit pas nous attendre à des pointages élevés. On doit toutefois lancer davantage au filet et ce serait bien de se donner un coussin de deux buts lors du prochain match. »

Son entraîneur se dit satisfait du niveau de motivation de son équipe.

« Depuis le tournoi de Sainte-Foy, on est en mode séries éliminatoires. Les gars sont engagés, s'attardent aux détails et on ne s'est pas rendus en finale par chance, mais grâce à notre dévouement, »

« On est plus motivés que jamais, lance Lapointe. Chaque décision est importante et une seule erreur peut faire la différence. Mais grâce à nos quatre trios efficaces, notre défensive étanche et notre gardien qui est en confiance, on croit en nos chances. »

Les Cougars misent d'ailleurs sur l'appui de leurs partisans vendredi.

« Le Phoenix est exclu des séries, les Cantonniers sont éliminés et il ne reste qu'une seule équipe en action et c'est nous : on s'attend donc à une bonne foule vendredi, espère l'attaquant Charles Marcoux. L'ambiance sera survoltée. On joue notre meilleur hockey avec quatre victoires de suite. C'est un peu stressant de voir que chaque match se termine par un but, mais on garde notre concentration et l'ambiance est excellente. Tout le monde rame dans le même sens et on s'approche du but. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer