Un premier majeur à sa 71e sortie!

Enfin! semble dire Sergio Garcia qui, au terme... (The Associated Press)

Agrandir

Enfin! semble dire Sergio Garcia qui, au terme d'un coup de prolongation, a battu Justin Rose pour remporter le Tournoi des Maîtres, son premier triomphe lors d'un tournoi majeur à sa 71e participation.

The Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Messier
Denis Messier
La Tribune

(Augusta) Le temps frisquet, la pluie et les vents se sont éloignés de la Georgie pour le dernier week-end laissant la place à une douzaine de gars le loisir de se battre pour enfiler le Veston vert du tournoi des Maitres.

L'équipe de Billy Payne, elle, fut invitée, une partie de la journée, à jongler avec les drapeaux de l'Angleterre, l'Espagne, les États-Unis, la Belgique et l'Afrique du Sud tellement le public a assisté à une lutte épique opposant une douzaine de prétendants au Veston vert.

La seule bonne nouvelle américaine aura été la 4e place de Matt Kuchar auteur d'un trou d'un coup au 16e trou, pour une carte de 67.

WOW!

Tout un spectacle que celui offert par les Européens Justin Rose et Sergio Garcia sur les terres de Bobby Jones. Un tournoi des Maitres, ça se boucle souvent sur le neuf de retour. Mais hier, Sergio aura eu besoin d'un trou supplémentaire avant d'effacer de sa mémoire les années passées, lui qui n'arrivait pas à tout mettre en place.

À sa 71e présence dans un tournoi majeur, Garcia a joué un peu avec le feu au début de son neuf de retour. Mais Justin Rose lui a aussi ouvert la porte au 17e trou, son approche se terminant dans le sable pour un bogie. Rose avait auparavant commis une erreur au 5e trou, lui qui est reconnu par sa régularité.

Le drapeau espagnol est donc celui qui sera présent au-dessus du Augusta National pour la prochaine année... et l'action ne manquera pas dans les rues à la grandeur de l'Espagne.

Si Sergio Garcia surpasse sa meilleure prestation à Augusta, une 8e place en 2013, par la conquête du Veston vert, Justin Rose, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Rio l'an dernier, n'a pas à rougir de sa performance. L'an dernier, le Sud-Africain terminait au 10e rang, et ce après une 2e place en 2015. Justin Rose cherche toujours un premier Veston vert et il est permis de croire qu'un jour il y arrivera.

Au champ de pratique hier, bon nombre de questions étaient lancées par les amateurs sur la couleur drapeau qui flottera-t-il au-dessus du terrain de golf Augusta National.

Les vétérans Rose, Garcia, Moore et Hoffman tiendront-ils le coup? Garcia mettra-t-il fin à sa disette de 70 tournois majeurs sans victoire? Jordan Spieth effacera-t-il sa défaite de 2016? Et Justin Rose ajoutera-t-il un premier Veston vert en carrière à sa médaille d'or des Jeux olympiques de Rio?

Ryan Moore, entre autres, s'est « effacé » au numéro 3 du nouvel « Amen corner », soit les trous 3-4-5 du neuf d'aller. Rien de commode. Hoffman a fait lui aussi un faux pas au 7e trou avec un double. Vous aviez-là, les deux premières réponses!

Le Texan Jordan Spieth, lui, n'a jamais été capable de se mettre en marche avec un 38. Nous avions la réponse et il allait plus loin avec un autre « double » au 12e trou, une autre balle à l'eau. Pour ce qui est de Rickie Fowler, un jeune homme populaire, il se sortait un peu de la parade sur les trous 11 et 12. Finalement Phil Mickelson n'a jamais été dans le coup à Augusta.

Quant aux vétérans, y compris les « jeunes vétérans » Garcia et Rose, ils sont sortis victorieux de leur bataille face aux jeunes loups de la PGA. Pas tous, il va s'en dire, mais l'effort affiché par Fred Couples est fort acceptable, tout comme ceux de Larry Mize et Ernie Els.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer