Succès texans pour Anthony Quirion

Anthony Quirion sous les couleurs du Clarendon College.... (Photo fournie)

Agrandir

Anthony Quirion sous les couleurs du Clarendon College.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Vachon
La Tribune

(Sherbrooke) Désireux de poursuivre son développement dans le monde du baseball, Anthony Quirion a décidé de prendre la route du Claredon College dans l'État du Texas aux États-Unis pour y enfiler l'uniforme des Bulldogs. Une décision qui lui sourit.

Au coeur de la course aux séries éliminatoires, les Bulldogs connaissent de bons moments et Quirion n'y est certainement pas étranger. Son équipe vient de signer deux gains par la marque de 3 à 2 et de 8 à 4 face au Collège Frank Philipps, du même état, en match de conférence.

Lors de ces rencontres, Quirion s'est démarqué à chaque reprise. Lors du premier affrontement, il a cogné un simple et un triple en plus de croiser la plaque à une occasion. Pour le second, Quirion a récidivé avec deux coups sûrs en plus de voler deux buts et de croiser une nouvelle fois le marbre.

« Ça va bien! De manière plus globale, l'équipe a amorcé ses rencontres de conférence et elle est allée chercher les victoires, soit quatre en autant de parties. Sur le plan individuel, ça va également bien et j'espère demeurer sur cette route-là. Avant tout, je vise les séries et notre groupe espère se rendre le plus loin possible », fait valoir le Dixvillois.

En continuant dans la même veine, Quirion se donne donc les outils pour attirer les regards des recruteurs professionnels ou universitaires. Toutefois, la recrue des Bulldogs préfère ne pas se mettre de pression inutile.

« Si ça continue de bien aller, je pense que c'est quelque chose de possible. Par contre, je tente de ne pas trop y penser pour éviter de perdre de vue l'objectif principal qui est la victoire. Sinon, oui c'est une possibilité, mais il me reste encore beaucoup de temps pour y arriver », note celui qui défend également les couleurs du Rocket de Coaticook dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ).

D'ailleurs, il est loin d'être le seul Québécois qui effectue ce détour au pays de l'oncle Sam pour parfaire ses habiletés. Uniquement au sein de la formation de Claredon College, on retrouve cinq autres représentants du Québec. « Ça donne plus de visibilité pour aller plus loin dans le baseball, soit au niveau professionnel ou universitaire. Sinon, la température est également un très bon argument puisque ici on peut jouer 12 mois par année. Ça fait différent du Québec », relate le jeune homme de 19 ans.

Il s'agit donc d'une occasion en or pour le véritable passionné de baseball qu'est Quirion. Toutefois, pour vivre ce rêve de jouer au baseball professionnel, il y a bien un prix à payer. Dans son cas, c'est l'exil.

« Au début, j'ai eu un ajustement à faire. Cependant, depuis que j'ai 15 ans, je suis à Trois-Rivières, ville qui est à deux heures de route de la maison. Donc, j'étais un peu habitué d'être loin, mais ce n'était rien à comparer au Texas », avoue-t-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer