Auger-Aliassime en finale à Sherbrooke

Félix Auger-Aliassime a disposé de Brayden Schnur en deux... (La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Félix Auger-Aliassime a disposé de Brayden Schnur en deux manches de 6-3 et 6-4, samedi.

La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La nouvelle sensation du tennis canadien Félix Auger-Aliassime n'a fait qu'une bouchée du Torontois Brayden Schnur en demi-finale du Tournoi Futures Subaru, samedi à Sherbrooke.

Le joueur de 16 ans de L'Ancienne-Lorette s'est débarrassé de son adversaire 6-3 et 6-4. Malgré le puissant service de Schnur (396e joueur mondial), Auger-Aliassime a dominé le match du début à la fin, offrant au public un spectacle digne des plus grands joueurs de tennis.

«Je me sentais bien physiquement et mentalement. J'ai réussi à jouer beaucoup de balles en retour, ça m'a aidé contre un gros serveur comme ça. [...] J'ai su profiter de mes occasions et je pense que c'est ce qui a fait la différence aujourd'hui. C'était un bon match», a résumé celui qui a fait le saut chez les professionnels en début d'année.

Depuis le début du tournoi, le jeune homme, que certains comparent déjà à Milos Raonic et à Vasek Pospisil, est sur une lancée. Les encouragements de la foule, visiblement de son côté, y sont-ils pour quelque chose?

«C'est sûr que ça aide», avoue la 511e raquette mondiale. «Ce n'est jamais facile quand tu pars à l'étranger et que tu reviens au Québec. Les gens t'attendent un peu, alors ça met une pression. Mais il faut que tu te concentres sur ce que tu as à faire. Et plus le match avance, plus tu peux suivre la foule pour te motiver. C'est le fun aussi de jouer devant sa famille!

«Les Futures et les Challengers, ce sont vraiment des tournois formidables», a ajouté Auger-Aliassime. «Je pense que Tennis Canada a vraiment fait des efforts incroyables pour développer les tournois et les clubs dans les régions aussi. Ça nous permet de jouer des tournois incroyables à la maison. Et c'est sûr que de suivre les traces des grands joueurs canadiens, c'est quelque chose de bien.»

Quant à Schnur, il a remercié les spectateurs de s'être présentés en si grand nombre. «Vous avez le futur du tennis devant vous, en Félix et Denis [Shapovalov]», a-t-il lancé avant de quitter le Centre récréatif de Rock Forest.

Shapovalov déclare forfait

Alors que les amateurs de tennis espéraient assister à une finale entre les deux jeunes étoiles montantes canadiennes, Shapovalov s'est vu contraint de déclarer forfait avant la deuxième demi-finale de samedi en raison d'un virus qu'il a contracté. Comme les deux athlètes sont aussi de très bons amis, Auger-Aliassime s'est dit déçu de ne pas l'affronter, dimanche.

«Je pense qu'il n'y aurait pas eu de meilleur scénario pour avoir un bon spectacle en finale à Sherbrooke», a-t-il mentionné. Il devra donc disposer du Français Gleb Shakarov (276e rang mondial) s'il souhaite mettre la main sur le titre de champion du 12e Futures de Sherbrooke.

«Je vais sûrement parler à Denis, qui a joué contre en finale la semaine dernière», a indiqué Auger-Aliassime. «Je pense que j'ai des bonnes chances.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer