• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Le Vert & Or vise le top 5 du Championnat d'athlétisme U Sports 

Le Vert & Or vise le top 5 du Championnat d'athlétisme U Sports

L'équipe féminine d'athlétisme du Vert & Or est... (Fournie par l'UdeS, Mathieu Bélanger)

Agrandir

L'équipe féminine d'athlétisme du Vert & Or est classée sixième au Canada; elle a récemment remporté une huitième bannière en 10 ans lors du Championnat universitaire québécois d'athlétisme RSEQ, disputé à Québec.

Fournie par l'UdeS, Mathieu Bélanger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke est débarqué par vagues au cours des derniers jours afin de participer au Championnat d'athlétisme U Sports 2017, disputé de jeudi à dimanche à Edmonton. Si les espoirs de médailles individuelles sont bien présents chez les garçons, les filles ont toutes les armes nécessaires pour percer le top 5 au classement par équipe.

Classées au sixième rang au niveau canadien, les filles viennent tout juste de remporter une huitième bannière provinciale en 10 ans lors du Championnat universitaire québécois d'athlétisme RSEQ disputé à Québec.

Avec Maïté Bouchard et la forte équipe des relais féminins, tous les espoirs sont permis, croit l'entraîneur-chef des deux formations, Luc Lafrance.

« Un top 5 est en effet réaliste; si on réussit ça, je serai très content. L'objectif est de mettre l'accent sur nos forces et de faire compétitionner nos athlètes dans les disciplines qui nous rapporteront le plus de points au cumulatif, tout en gérant les énergies des filles. Un peu comme on a fait aux provinciaux. Maïté Bouchard, par exemple, se concentrera sur le 600 m, où elle est classée première au Canada, et ne fera pas le 300 m », a-t-il expliqué.

Parmi les filles à surveiller, notons Emy Béliveau, classée première au 60 m et 6e au 300m, Marie-Ève Jacques (12e au 600m), Amélie Auger (10e au saut en hauteur, 6e au saut en longueur et 3e au pentathlon), Marie-Ève Kiefer (6e au triple saut) et Ariane Dubois (3e au lancer du marteau).

Le relais 4 X 400m (classée 2e), le relais 4 X 200m (10e) et le relais 4 X 800m (11e) ont aussi d'excellentes chances d'apporter de précieux points au Vert & Or.

Les adieux de Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas

Ces championnats canadiens seront les derniers de la prolifique carrière universitaire du lanceur Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas.

Classé 2e au lancer du marteau et 3e au lancer du poids, il entend terminer sur une bonne note, en récoltant deux médailles.

« Peu importe la couleur, j'aimerais conclure avec deux podiums. Ce ne sera pas facile, la compétition sera féroce », a expliqué celui qui a fait vibrer le Stade de l'Université de Sherbrooke en 2013 lors des Jeux du Canada.

Étudiant en médecine, il voit son horaire disponible pour les compétitions s'amenuiser.

« Au départ, je voulais terminer ma carrière après les championnats universitaires canadiens, mais là, je vais probablement disputer la saison estivale. »

« Les émotions viennent par vague, depuis mon arrivée à Edmonton. Je ne suis pas encore dans le mood compétition, alors ça se gère mieux! Comme je veux finir sur une bonne note, ça amène un peu plus de pression. »

Lafrenaye-Dugas apprécie Edmonton, là où il a établi quelques records personnels, dont un jet de 20,09 m au marteau en 2014.

« Déjà cinq ans, ça passe vite! Ce fut un passage inoubliable, l'expérience de toute une vie », dit celui qui compétitionnera vendredi et samedi.

Gabriel Slythe-Léveillée (12e au 600m), le relais 4 X 400m (7e), Mc Christian Cassimir (6e au saut en longueur) sont aussi espoirs de points pour les garçons, qui ne figurent pas dans le top 10 canadien.

« Nous avons une délégation réduite de 20 personnes, alors que certaines universités vont avoir jusqu'à 60 athlètes. Nos objectifs sont davantage individuels que collectifs, chez les garçons », a fait valoir Luc Lafrance.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer