Sortie rapide pour Peliwo au Tournoi Futures

Même s'il a bien bataillé lors du deuxième... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

Même s'il a bien bataillé lors du deuxième set, le Canadien Filip Peliwo n'a jamais pu combler l'écart creusé par le Britannique Edward Corrie lors du premier set.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Tant Filip Peliwo qu'Edward Corrie ont retenu leur souffle à l'issue du tirage au sort du tableau principal de la 12e édition du Tournoi Futures Subaru de Sherbrooke. Les deux joueurs, qui se sont affrontés en quarts de finale l'an dernier à Sherbrooke, devaient croiser le fer dès le premier tour cette année.

Edward Corrie... - image 1.0

Agrandir

Edward Corrie

Si Peliwo a eu le dessus en 2016, mardi soir, en ouverture des activités du tableau en simple, ce fut plutôt au tour du Britannique, première tête de série du tournoi, de l'emporter en deux sets de 6-2 et 7-5.

Corrie (244e au monde) a brisé Peliwo deux fois au premier set et une seule fois lors du second, au dernier et ultime point, afin de passer la ronde suivante.

La semaine dernière lors du Futures de Gatineau, Peliwo (519e mondial) s'est incliné en quarts.

« Mon premier service a eu des hauts et des bas; à certains moments, j'avais de la difficulté à le placer, mais il m'a donné de gros points au deuxième set. Je dois absolument être plus constant à ce niveau », a dit le jeune homme.

« C'est sûr qu'on aime mieux entrer dans un tournoi avec un match, disons, un peu plus facile. Mais d'une façon ou d'une autre, je dois jouer contre ces gars-là, et les battre, si je veux avancer. C'est dommage de sortir un tournoi aussi rapidement. »

« Edward a été solide d'entrée de jeu, alors que je suis sorti un peu flat, je réagissais trop lentement; quelques erreurs ici et là et il a réussi deux bris. J'ai mieux fait au deuxième set, mais tu ne peux pas partir en retard contre un gars comme lui. »

La tignasse plus longue que l'an dernier, Peliwo avoue que les derniers mois n'ont pas été faciles pour lui.

« J'ai souffert de la fièvre Dengue, contractée en Chine, et je me suis déplacé deux disques dans le dos. Et je ne suis pas remis à 100 %. Au total, j'ai été inactif pendant six mois. Moralement, ce ne fut pas facile; j'ai beaucoup d'énergie, je dois bouger. Si je peux garder la santé, ça va aller. »

Quant à Corrie, qui a perdu en ouverture du Challenger Wroclaw en Pologne contre l'Autrichien Sebastien Ofner, il était plutôt satisfait de ce gain contre un coriace adversaire.

« Quand j'ai vu le tirage au sort, je savais que ce serait difficile. J'ai perdu contre Filip l'an dernier ici en quarts. Et en voyant comment on a joué tous les deux aujourd'hui, les deux auraient pu gagner. »

« J'ai commencé fort, je me senti très à l'aise très rapidement, contrairement à Filip, qui a pris plus de temps à trouver son rythme. J'ai eu une chance de bris au début du deuxième set, que je n'ai pu concrétiser, et je crois que Filip a eu le meilleur pour le reste du set jusqu'à la fin. J'ai pris mes chances lors du point de match. »

Au prochain tour, Corrie affrontera le champion 2015 sur le circuit NCAA américain, Ryan Shane.

« Il y a encore de gros matchs à disputer cette semaine, le calibre est vraiment solide. J'affronte Ryan Shane au prochain tour, un champion NCAA, ça ne sera pas facile. Je veux disputer de bons matchs afin d'arriver en confiance au Challenge de Drummondville la semaine prochaine. »

Auger-Aliassime et Shapovalov en action

Si les gradins étaient remplis pour cette première soirée du tableau principal du Futures de Sherbrooke - certainement une première - la journée de mercredi promet un joyeux casse-tête aux organisateurs avec l'entrée en scène des jeunes Canadiens Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime

Ce dernier, qui a fait vibrer Sherbrooke par ses performances électrisantes l'an dernier, sera confronté à l'Américain Nathaniel Lammons à compter de 16 h.

Quant à Shapovalov, classé tête de série numéro deux, il brisera la glace contre l'Américain JC Aragone (775e au monde), un match qui commencera à compter de 18 h. Rappelons que Shapovalov a remporté le Futures de Gatineau, la fin de semaine dernière.

Le Canadien Brayden Schnur a causé la surprise de mardi en sortant la sixième tête de série, l'Allemand Daniel Altmaier.

Aussi, le gagnant de l'an dernier, le Britannique Lloyd Glasspool, a perdu d'entrée de jeu contre le Suédois Isac Arvidsson en deux manches.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer