• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Claude Julien retient l'attention des anciens Canadiens 

Claude Julien retient l'attention des anciens Canadiens

Quelque 800 amateurs de hockey se sont déplacés... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Quelque 800 amateurs de hockey se sont déplacés au Centre J.A. Lemay de Windsor vendredi pour assister au match entre les anciens Canadiens et des joueurs de la région et recueillir des autographes des Stéphane Richer, Patrice Brisebois, Enrico Ciccone, Yvon Lambert et compagnie. -

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Lupien
La Tribune

(Windsor) Plus de 800 personnes ont assisté au match entre les anciens Canadiens de Montréal et une vingtaine de passionnés de hockey au Centre J.A Lemay de Windsor vendredi, mais au-delà de la victoire de 9-4 des ex-glorieux sur le Promutuel, c'est le retour de Claude Julien à la barre du Tricolore qui continuait de monopoliser l'attention.

Enrico Ciccone, dont la carrière de 14 ans dans la Ligue nationale de hockey l'a amené avec le Lightning de Tampa Bay, les Blackhawks de Chicago et le Canadien de Montréal, pense que c'est une bonne décision pour le Canadien d'avoir fait revenir Claude Julien, qui a dirigé son premier entraînement vendredi après-midi.

« On était rendu à la croisée des chemins. L'an dernier, Marc Bergevin était resté inactif. Il avait fait son mea culpa et ne pouvait pas rester une deuxième année sans rien faire. Il ne faut pas qu'il se passe une hécatombe comme l'année dernière à l'approche des séries », a-t-il mentionné.

De son côté, Simon Gagné, qui a côtoyé Claude Julien pendant son bref passage avec les Bruins de Boston lors de la saison 2014-2015, croit que ce dernier peut apporter beaucoup à la Sainte-Flanelle.

« Il a une feuille de route qui parle d'elle-même, il a gagné partout où il est allé. C'est beau quand tu fais cinq, six ans dans la ligue nationale. Lui, il en a fait dix », évoque celui a été invité à participer au match des anciens du CH même s'il n'a jamais revêtu l'uniforme bleu, blanc et rouge.

« Il fait partie de la crème de la crème. Il travaille avec les meilleurs coachs de la Ligue nationale. Claude est ouvert. Il est dans le top-5 de la Ligue nationale et je suis persuadé qu'avec lui, l'équipe du Canadien va être meilleure », ajoute Gagné, qui a remporté une coupe Stanley avec les Kings de Los Angeles.

Les propos de Gagné rejoignaient ceux du dernier joueur du Canadien à avoir marqué cinquante buts, Stéphane Richer, qui émet tout de même un bémol.

« Dans mon livre à moi, c'est le meilleur coach [Julien]. Le défi, c'est de voir ce que Bergevin va faire, parce que peu importe l'entraîneur, c'est le même club que Michel Therrien avait il y a une semaine ».

La décision des dirigeants de l'équipe de congédier Michel Therrien n'avait pas de quoi surprendre, assure-t-il toutefois.

« Ceux qui connaissent le hockey savaient qu'à un moment donné ça viendrait. Surtout quand l'équipe perd des matchs soir après soir. Dans ce métier-là, c'est toujours les coachs qui paient. Je suis content pour mon grand chum Claude. Je lui souhaite bonne chance, car à Montréal les gens qui ont eu une seconde chance n'ont pas toujours fonctionné. Mais à 20 millions ça fait moins mal », résume-t-il en riant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer