Le Vert & Or fait fi de l'adversité à Boston

Maïté Bouchard, classée 6e au Canada, a déjà... (Photo fournie)

Agrandir

Maïté Bouchard, classée 6e au Canada, a déjà sa place assurée our les Championnats canadiens d'athlétisme. À Boston, Bouchard a remporté l'épreuve du 800 m en 2 minutes 6,82, sa meilleure performance en carrière.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Jamais l'idée de ne pas se présenter à Boston n'a même effleuré l'esprit de l'entraîneur-chef des équipes d'athlétisme Luc Lafrance, jeudi dernier.

Car même s'il devait laisser derrière l'un de ses meilleurs coureurs, l'objectif demeurait toujours de non seulement se présenter à Boston pour le Valentine Invitational, mais d'y décrocher les standards nécessaires pour une participation aux Championnats canadiens universitaire Usports d'athlétisme.

« Malgré la situation, ça ne m'est jamais passé par la tête. Dans toute la tempête, une fois qu'on s'est assuré que tout allait bien pour Yassine, il fallait revenir à l'objectif, qui est de courir après des standards pour l'objectif ultime de l'année, les championnats canadiens », a affirmé Luc Lafrance.

« Et si on veut bien faire aux Canadiens, on doit faire partie d'une bonne vague. Et ça, ça se mérite avec de très bons temps. La piste à Boston est réputée pour être l'une des plus rapides en Amérique du nord. Et cette compétition nous permet de nous mesurer aux meilleurs athlètes. Il fallait être là. »

C'est Luc Lafrance qui conduisait la minivan qui transportait six athlètes du Vert & Or, dont Yassine Aber, jeudi dernier. Aux douanes de Stanstead, Aber s'est vu refuser l'accès aux États-Unis.

Lors des quelque cinq heures d'interrogations dont il a été l'objet, Aber dit avoir entre autres été questionné sur ses liens avec Samir Halilovic, un ancien étudiant de l'Université de Sherbrooke parti en Syrie en 2014 pour combattre.

« J'ai un back-ground de professeur et de directeur des services aux élèves, alors j'ai vu plusieurs situations, disons, délicates, dans ma carrière. Ça m'a aidé à gérer celle de la semaine dernière. Le plus difficile, c'était que je n'avais pas le droit d'utiliser mon téléphone pour avertir le reste de l'équipe, qui était déjà à Boston et qui nous attendait. C'est la première chose que j'ai fait dès notre sortie. »

« On est arrivés à Boston aux petites heures du matin le vendredi; dès le matin, en consultant les médias sociaux, je savais que c'était la folie à propos de Yassine! J'ai compartimenté les choses et remis le focus autour des objectifs. Ce n'était pas une situation évidente. Il fallait créer une bulle autour des athlètes. On était très bien appuyés par la direction de l'Université, aussi », a-t-il fait valoir.

Une situation difficile à prévenir

Bien malin qui aurait pu prédire tel dénouement aux douanes américaines, la semaine dernière.

Maintenant, que faire pour les compétitions à venir, comme ce camp d'entraînement en Californie, en avril prochain?

« C'est tellement difficile à prévoir, ce genre de situation. Il y a trop de variables qu'on ne contrôle pas. Je connais très bien mes athlètes, mais de là à enquêter sur chacun d'eux avant une compétition... Avec les réseaux sociaux, le nombre de connaissances ou d'amis peut devenir exponentiel. Il y a une limite dans ce que l'on peut contrôler. »

Des résultats positifs

Malgré la perte de l'un de ses meilleurs éléments pour le relais 4X400m, le Vert & Or a tout de même fait très bonne figure avec une 11e position grâce à un temps de 3:18,83. L'équipe était composée d'Alexander Szuba, Antoine Villeneuve, Gabriel Slythe-Léveillé et Alexandre Scotto.

« Ça nous positionne au 6e rang pour l'instant au national; on a donc de bonnes chances d'être dans les 12 premiers pour participer aux Canadiens », a dit Luc Lafrance.

Gabriel Slythe-Léveillé a terminé 17e au 400 m avec un temps de 48,46 secondes; Szuba (200 m avec 22,09 sec) et Slythe-Léveillé (400 m avec 48,56 sec bon pour un record personnel), ont également bien fait dans leurs épreuves individuelles au cours des deux jours de compétition.

Aussi, Maïté Bouchard a remporté l'épreuve du 800 m grâce à sa meilleure performance en carrière avec 2 minutes 6,82. Elle est d'ores et déjà qualifiée pour les Canadiens, elle qui est présentement 6e au Canada.

Notons aussi le nouveau record Vert & Or au 3000 m féminin, établi par Gabrielle Desharnais-Préfontaine, avec un temps de 9:49,27.

Le relais 4X400 m féminin a complété son épreuve au cinquième rang, avec un temps de 3:48,14; il était formé de Sabrina Néron, Winona Lefebvre-Castillo, Marianne Myre-Bourgault et de Maïté Bouchard.

Ariane Dubois s'est classée 11e au lancer du poids avec un jet de 16,35 m.

Le championnat provincial RSEQ est prévu dans deux semaines, tandis que le Championnat canadien Usports se déroulera à la mi-mars, à Edmonton.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer