• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Grand Prix Ski-Doo de Valcourt : Tim Tremblay domine 

Grand Prix Ski-Doo de Valcourt : Tim Tremblay domine

La neige a joué un vilain tour aux... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

La neige a joué un vilain tour aux organisateurs du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt dimanche, offrant des conditions parfois difficiles aux pilotes. D'ailleurs, pour la sécurité des compétiteurs, les finales de fin de journée ont été annulées.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Lupien
La Tribune

(Valcourt) Tim Tremblay, considéré comme le pilote de l'heure, a fait main basse sur le titre de champion de Snocross du Grand Prix de Valcourt. Le natif de Sainte-Jeanne-d'Arc au Lac Saint-Jean a remporté la grande finale en classe Pro Open après avoir dominé la compétition durant toute la fin de semaine. Tremblay verra donc son nom immortalisé sur le tout nouveau trophée de Snocross, présenté à la fin du mois de janvier dernier.

Au fil d'arrivée, Tremblay a devancé le Norvégien Elias Ishoel qui a effectué une spectaculaire remontée, lui qui se trouvait en milieu de peloton au départ de la course. Adam Renheim de Suède complète le trio de champions.

Après plusieurs ennuis de moteur, Steven Marquis de Cookshire Eaton a pu enfin goûter à la victoire. Le nouveau membre de l'équipe Ski-Doo a devancé tous ses opposants lors de la finale de la classe Semi Pro Champ sur l'ovale valcourtois.

« Les qualifications ont été difficiles. J'ai eu des problèmes mécaniques et le moteur ne voulait pas coopérer. Depuis vendredi que ça allait mal et là, dimanche avec cette victoire, je suis très content », confie Steven Marquis.

Danick Lambert et Sabrina Blanchet l'ont suivi en deuxième et troisième position.

Le Drummondvillois Jason Lavallée fondait de bons espoirs en finale Pro Champ. C'était avant l'annulation de la course un peu plus tard. Dommage pour lui puisque sa motoneige était enfin compétitive après des améliorations apportées sur l'embrayage et la suspension.

« Matt Shultz nous a aidés pour ajuster la suspension. Nos pièces sont à New York, donc il nous en a prêté. En Ovale, on s'entraide et c'est une belle ambiance qui règne ».

Pour ce qui est des différentes classes de motoneige Formula500, Marcel Savard, le pilote le plus âgé du circuit, a dominé ses adversaires pendant les trois jour du Grand Prix dans les trois classes auxquelles il était inscrit.

Quant au podium en moto Pro-AM450, il est composé de Karl Daigle, Maxime Sylvestre et Raphaël Bouchard tandis que dans la classe Open, ce sont Maxime Sylvestre, Shawn Ford et Gullaume Audet qui sont les vainqueurs. Enfin, le trio gagnant en VTT est formé de Dany Fiset, Pierre-Yves Denault et Nicolas Charland.

TLR Cup Tour aux Américains

La très attendue TLR Cup Pro Champ, avec ses 15 tours à compléter samedi, a été gagnée sans vraiment de surprise par l'Américain Gunnar Sterne, pilote de l'heure dans cette catégorie. Ses compatriotes Cardell Potter et Matt Shultz ont suivi avec la 2e et la troisième place respectivement.

Lors du coup d'envoi tout laissait croire que Jordan Wahl arriverait second, lui qui disputait une chaude lutte avec Potter pour la deuxième place. Des problèmes mécaniques ont toutefois forcé Wahl à se contenter de la 8e place, laissant le champ libre à Potter, comme ce fut le cas vendredi lors de la finale Pro Champ.

Le drapeau rouge a été levé après seulement une minute trente du début de la course en raison d'ennuis mécaniques éprouvés par le numéro sept, l'Américain Nick Lagoy.

Les pilotes québécois Sabrina Blanchet de Québec et Jason Lavallée ont réussi à se positionner 11e et 12e sur la ligne de départ de la première manche de la Pro Champ. En finale, Blanchet s'est glissée à la septième place, devant Wahl, tandis que Jason Lavallée a fermé la marche en arrivant bon dernier.

La finale Pro Lite a été l'affaire de Tim Tremblay. Le Lavalois Maxime Taillefer a complété l'épreuve lon derrière, à la 15e position.

Trop de neige

La température s'est détériorée dimanche après-midi. De forts vents et une bonne bordée de neige ont frappé le circuit Yvon-Duhamel. Par mesure de sécurité, les pilotes de Pro Champ se sont entendus en fin de journée pour annuler la grande finale en raison de l'importante accumulation de neige sur la piste.

Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt a pris fin sur une note encourageante pour les organisateurs avec un achalandage appréciable sur le site comme sur le web.

« La webdiffusion de la 35e édition du Grand Prix a suscité un vif intérêt des mordus un peu partout et en Amérique du Nord », affirme Barry Braun CEO du diffuseur DitchBanger en ajoutant que le Grand Prix a dépassé les attentes et que c'est l'évènement le plus regardé jusqu'à maintenant sur sa plateforme.

Les amateurs de courses de motoneige connaissent peuvent déjà prévoir leur prochaine visite à Valcourt. Le 36e Grand Prix se tiendra du 9 au 11 février 2018.

Jordan Lebel et Megan Brodeur à l'honneur

La finale de Snocross Junior 10-13 a lancé la dernière journée de compétition. Une finale remportée par Jordan Lebel, 12 ans, du Saguenay.

Le jeune Lebel, meneur au championnat ISOC, s'est rapidement imposé pour s'assurer d'une confortable avance. Il a remporté la course devant le Québécois Jérémy Beaulieu et l'Ontarien Jack Polito. Jérémy Beaulieu a gagné sa deuxième position par des dépassements agressifs et soutenus, vers la fin du circuit.

Toujours en Snocross, la finale de la catégorie Junior16-17 a suivi. Jordan Lebel a encore une fois raflé les honneurs et atteint l'objectif qu'il s'était fixé avant la tenue du Grand Prix visant la victoire chez les 10-13 ans et le 14-15 ans, et être dans le top trois dans le 16-17 ans. En fait, le jeune homme originaire de Chicoutimi-Nord a gardé une fiche parfaite dans toutes ces catégories, autant en qualifications qu'en finales.

La deuxième place est revenue à William Lefebvre Côté, 16 ans, de Standstead. La lutte pour la troisième place a été très serrée entre Jack Polito et Jérémy Beaulieu. Ce dernier s'est démarqué par une attitude agressive, mais c'est finalement Jack Polito, pilote de Ski-Doo, qui a complété le top3.

« En fait, je suis vraiment content d'avoir tout gagné dans les qualifications et dans les finales d'un évènement aussi grand. J'ai vécu de bon départ et mon Ski-Doo était parfait », affirme Jordan Lebel.

Quant à Megan Brodeur de Coaticook, qui court sur le circuit ISOC en Snocross, c'était la fête puisqu'elle a gagné la classe Pro Woman, dimanche après-midi. Elle est partie en flèche et a conservé une confortable avance sur ses adversaires en prenant même un tour de plus sur la pilote qui était en quatrième position sur cette épreuve. Bien qu'elle n'ose pas affirmer qu'elle était sûre de gagner cette course, Megan avait néanmoins cette assurance et cette fierté dans le regard. « J'ai eu un bon départ, je suis partie en avant et j'ai gardé ma constance. Ça a bien été ». Megan Brodeur, qui en est à sa septième saison sur le circuit, est meneuse chez les dames au championnat ISOC.

Pour Jordan lebel et Megan Brodeur l'aventure se poursuivra aux États-Unis dans deux semaines pour le circuit ISOC au Michigan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer