L'équipe Marquis-Villeneuve prête à courser

Jacques Villeneuve et Steven Marquis en étaient à... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Jacques Villeneuve et Steven Marquis en étaient à leurs derniers préparatifs avant la période d'essai sur la piste ovale.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julie Lupien
La Tribune

(Valcourt) L'équipe Marquis-Villeneuve est prête à aller de l'avant pour offrir toute une performance aux 30 000 visiteurs attendus à la 35e édition du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt en fin de semaine.

Le Wayne's paddock était déjà bien rempli jeudi après-midi au circuit Yvon-Duhamel, l'endroit idéal pour rencontrer les pilotes de tout acabit et leur équipe de mécaniciens. Parmi eux, Jacques Villeneuve et Steven Marquis en étaient à leurs derniers préparatifs avant la période d'essai sur la piste ovale.

« Je l'aide dans ses courses et avec le moteur. Steven, c'est un jeune de 20 ans qui va de l'avant et qui n'est pas peureux. Il ne prend pas de chance pour rien et il est moins "craqué" que moi quand j'étais plus jeune », soutient l'ancien pilote de 62 ans, Jacques Villeneuve.

À Valcourt, Steven Marquis coursera sur la piste ovale dans les classes Semi pro et Pro champ, dans lesquelles il espère bien s'installer sur le podium.

« J'aimerais gagner Semi Pro et finir premier à la finale Pro Champ, dimanche. Mais finir dans les trois premiers, ce serait bon aussi », considère celui qui fait équipe maintenant avec Ski-Doo.

Selon le pilote de Cookshire-Eaton, les autres coureurs à surveiller en Pro Champ seront Cardell Potter, Nick Van Strydonk, Gunnar Sterne qui est également avec l'équipe Ski-Doo et champion de la TLR Cup, et bien sûr Sabrina Blanchette, qui est la seule femme à conduire une motoneige de type Champ 440.

Quant à Villeneuve, ce qui importe est que la motoneige performe, qu'elle performe avec son pilote et qu'il fasse en sorte que tout se passe bien en fin de semaine. Avec humour, il prétend que le point fort de son protégé est qu'il « s'en va tout droit quand il faut et tourne quand la courbe arrive. »

Jean-Guy Marquis, lui-même un ancien pilote de course d'accélération, suit son fils dans tous ses déplacements et se montre particulièrement enthousiaste pour les finales de dimanche.

« Steven est né dans ce monde-là. Il a les nerfs pour faire ça. À trois ans on l'amenait déjà avec nous dans les courses », affirme-t-il.

Avant de se diriger vers l'ovale, Steven Marquis aura d'ailleurs une pensée pour ses proches, indique-t-il.

« Je parle à ma famille qui est en haut. J'ai des grands-parents, des cousins et des amis qui sont partis trop vite. Mon père et ma mère sont avec moi dans mon équipe, je ne sais pas comment les remercier. »

Le Grand prix Ski-Doo de Valcourt s'amorce officiellement demain et accueillera les champions du monde du TLR Cup Tour ainsi que les meilleurs pilotes canadiens du Championnat Ontarien CSRA. La programmation complète se trouve au www.grandprixvalcourt.com.

Disputé en d'excellentes conditions

La température changeante des derniers jours n'a altéré en rien les excellentes conditions de la piste ovale de glace et la neige du circuit Snocross du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt.

« La pluie n'a affecté ni la piste ni la neige, c'est l'aménagement du site qui a été laborieux », explique Marie-Pier Lemay, directrice du Grand Prix, en précisant que ce sont les vents forts qui lui ont compliqué la tâche.

Les courses débuteront avec un certain refroidissement vendredi, ce qui devrait maintenir la bonne qualité de la glace. Par la suite, le temps plus clément attirera sûrement les visiteurs. C'est ce que souhaite Mme Lemay.

« Cette année, la prévente a été très populaire et c'est bon pour la pérennité de l'évènement. Toutes les loges sont vendues et nous avons remarqué une hausse de la vente de billets de trois jours que se procurent les gens de l'extérieur. Notre objectif d'achalandage est de 30 000 personnes ». Avec la venue du TLC Cup tour, les inscriptions des participants ont aussi augmenté. On parle ici de 15 %.

À la Place de la famille, ouverte samedi et dimanche, l'équipe du Grand prix a innové en fabriquant une grande glissade pour les enfants, en plus du circuit de mini-VTT. Les déplacements à pied sont sécuritaires sur le site comme tel. Seul le paddock demeurera glacé à cause de la pluie de mercredi dernier. « Nous sommes prêts à accueillir les visiteurs. Il y a longtemps que le site du Grand Prix n'a pas été aussi beau, la fin de semaine s'annonce bien et je suis très contente », affirme avec enthousiasme Marie-Pier Lemay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer