Le Phoenix fait tout sauf gagner

L'entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien, n'a pas hésité... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Phoenix, Stéphane Julien, n'a pas hésité à désigner son gardien Evan Fitzpatrick comme responsable de la défaite des siens, affirmant que « ce soir (mercredi), la différence était devant les filets ».

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Rien ne va plus pour le Phoenix. Même lorsque les Sherbrookois dominent l'adversaire comme ils l'ont fait contre les Remparts mercredi, ils trouvent le moyen de s'incliner. Cette fois par la marque de 3 à 2 au Palais des sports.

Le Service de police de Sherbrooke a reçu... (Spectre Média, Julien Chamberland) - image 1.0

Agrandir

Le Service de police de Sherbrooke a reçu un appel concernant un colis suspect déposé au Palais des sports mercredi, ce qui a causé l'évacuation de la loge de la Ville de Sherbrooke. Le maire de Québec Régis Labeaume visitait le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, et les autres élus sherbrookois. Les policiers ont finalement quitté l'aréna à la fin de la rencontre après des recherches peu fructueuses et la partie n'a jamais été interrompue.

Spectre Média, Julien Chamberland

La formation de Québec a été complètement dominée par les locaux, qui ont dirigé 42 lancers au filet contre seulement 21 pour les Diables rouges.

L'entraineur sherbrookois Stéphane Julien n'avait qu'un joueur à blâmer pour cette défaite : le gardien Evan Fitzpatrick, qui a accordé trois buts du côté de la mitaine en première période à Derek Gentile, Olivier Mathieu et Mathieu Ayotte.

« Je ne pense pas que notre mauvaise prestation en première période soit la raison de notre revers, mentionne-t-il. Notre gardien a été trop généreux. Ce n'est pas acceptable. Dans un match aussi important, j'ai besoin de l'effort de tout le monde et ça fait trois matchs que nos gardiens ne font pas le travail. Et ce soir, la différence était devant les filets. »

« C'est une défaite difficile parce que tout le monde a travaillé pendant 60 minutes, on a lancé plusieurs fois vers le gardien puis on se dirige heureusement vers la bonne direction malgré notre déception, estime le vétéran défenseur Cody Donaghey. Je refuse de jeter le blâme sur notre gardien. Il a été bon pour nous depuis le début de la saison, on forme une équipe, donc on perd en équipe. »

Son entraîneur n'est vraiment pas du même avis :

« Mon équipe a bien joué, mais quand on tente de se sortir du trou, on doit pouvoir compter sur notre gardien. On a bien contrôlé la rondelle, on a lancé à plusieurs reprises et même sur le but concédé lors de notre avantage numérique à 5 contre 3, Fitzpatrick aurait dû l'arrêter », estime Stéphane Julien, en confirmant que son gardien se montre faible du côté de la mitaine.

« Je donnerais un A+ à mon équipe, mais on a donné trois chances de marquer à l'adversaire et il en a profité », renchérit-il.

Du positif dans la défaite

Nicolas Poulin a marqué le premier but des Oiseaux, son premier de la saison, après avoir raté presque toute la campagne en raison d'une blessure au genou et de douleurs au dos.

« Depuis son retour, Nicolas Poulin est le meilleur attaquant de notre équipe et je suis satisfait de son jeu », commente Stéphane Julien.

« Je pense que tous les gars ont joué une bonne partie, avance Poulin. Evan a fait de bons arrêts malgré tout et on aurait dû marquer plus que deux buts, ce qui aurait permis à notre équipe de gagner. C'était l'une des bonnes parties de notre équipe. C'est frustrant. On frôle l'exclusion des séries. On avait besoin des deux points, mais on revient demain à l'aréna avec une attitude positive. »

Jason Imbeault a tenté de remettre le Phoenix dans le match grâce à un but en troisième période, mais le temps manquait.

« Ça reste une défaite pour nous, souligne Imbeault, mais on est prêts pour vendredi et il faudra éviter les erreurs coûteuses dans le futur. On doit sortir la tête haute et c'est une partie comme celle-là qui nous aidera à sortir de l'impasse. »

L'entraîneur des Remparts se disait quant à lui heureux d'avoir obtenu les deux points.

« Je suis tout de même satisfait de mon équipe. Le Phoenix est meilleur que sa fiche puisse le laisser paraître. On avait beaucoup de facteurs contre nous », mentionne Philippe Boucher en se questionnant sur le travail des officiels, qui ont laissé certains joueurs blessés des Remparts se tordre de douleur sans appeler d'arrêt de jeu.

Notons que le capitaine Hugo Roy a quitté le jeu après avoir reçu une rondelle en plein visage.

« On espère qu'il ira mieux, confie Donaghey. Il a reçu la rondelle à un endroit sensible dans le visage, mais notre capitaine est fait fort et il va s'en tirer. »

Autre mauvaise nouvelle pour les Oiseaux : avec la victoire de Baie-Comeau à Victoriaville, le Drakkar se trouve à égalité avec le Phoenix au 16e rang, la dernière position offrant une place en séries.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer