Retour en piste pour Josée Bélanger

Inactive depuis les Jeux olympiques, Josée Bélanger (au... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Inactive depuis les Jeux olympiques, Josée Bélanger (au centre) se concentre actuellement sur sa famille et ses conférences.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Coaticookoise Josée Bélanger enfilera de nouveau le maillot canadien ce samedi, alors que l'équipe canadienne disputera un match hors-concours contre l'équipe du Mexique.

Il s'agira d'un match célébrant la médaille de bronze obtenue par le 11 canadien aux Jeux olympiques de Rio 2016 et aussi une occasion de souligner le départ à la retraite des joueuses Rhian Wilkinson, Melissa Tancredi et Marie-Ève Nault.

Une occasion unique pour Bélanger et ses coéquipières de dire merci aux partisans canadiens.

Inactive depuis les Jeux olympiques, Josée Bélanger a aussi mis une croix sur son parcours chez les professionnelles, en ne renouvelant pas son entente avec Orlando, dans la W-League.

Ce match de samedi ne signifie pas que Bélanger se rembarque dans un autre processus de quatre ans vers les Jeux olympiques; elle ne ferme toutefois pas la porte à cette passion du soccer qui l'habite toujours.

« Je m'accorde un peu de temps pour retrouver mon équilibre de vie. C'est un choix difficile dans la mesure où je suis encore très passionnée par mon sport. Par contre, j'avais besoin de souffler un peu à la maison, auprès de mon amoureux et de ma famille, après trois ans d'exil », a-t-elle indiqué à La Tribune à partir de Vancouver.

Celle qui a été nommée athlète féminine internationale 2016 un peu plus tôt cette semaine lors de la 36e édition du Mérite sportif de l'Estrie y va donc un an à la fois.

« Je souhaite promouvoir le mode de vie actif et être un modèle pour les jeunes filles et garçons à travers mes conférences à court terme et d'autres projets à moyen terme. Par mes apprentissages, ma formation universitaire en kinésiologie et mon expérience, je veux m'impliquer dans la promotion du mode de vie actif considérant tout l'impact positif du sport sur ma vie. »

« Je veux vraiment m'accorder un moment de réflexion, sans pression, pour voir où mon coeur me guidera. »

En attendant, Bélanger profitera à plein du moment avec ses coéquipières à Vancouver. Plus de 20 000 billets ont déjà été vendus.

Alors que le Canada célèbre ses médailles de bronze et que les joueuses d'expérience disent au revoir, l'entraîneur John Herdman garde un oeil sur l'objectif et assure que l'équipe est prête pour son prochain gros défi.

« Le Mexique sera compétitif, a-t-il dit. C'est une nouvelle équipe avec un nouvel entraîneur, avec des joueuses qui auront un départ explosif. Pour nous, au début d'un nouveau cycle de quatre ans vers France 2019 et Tokyo 2020, nous sommes engagés à aller de l'avant et à passer de la quatrième position à la première. Après cette deuxième médaille de bronze, les joueuses veulent continuer à avancer, donc alors que nous célébrons et disons adieu, nous sommes tout de même concentrés à remporter des matchs de football. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer