Promesse faite, promesse tenue

Le président et chef de la direction de... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Le président et chef de la direction de la Fondation des Canadiens pour l'enfance Pierre Boivin, le propriétaire du Canadien de Montréal Geoff Molson et Landon French, directeur général de la Fondation Bon Départ étaient accompagnés des élèves de l'école Larocque Raphaël Damour et Victor Larose ainsi que du maire de Sherbrooke Bernard Sévigny pour l'inauguration officielle de la patinoire Bleu Blanc Bouge au parc Alfred-Élie-Dufresne.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) « C'est la première chose que j'ai dite à Pierre quand je l'ai vu ce matin : ''merci, tu as tenu ta promesse''. »

L'amitié entre Pierre Boivin et le Sherbrookois Roger... (Spectre Média, Maxime Picard) - image 1.0

Agrandir

L'amitié entre Pierre Boivin et le Sherbrookois Roger Héroux a contribué à ce que la Fondation des Canadiens pour l'enfance considère Sherbrooke pour y construire une de ses fameuses patinoire Bleu Blanc Bouge.

Spectre Média, Maxime Picard

Roger Héroux était l'une des nombreuses personnes présentes lors de l'inauguration de la huitième patinoire extérieure réfrigérée du Canadien de Montréal, mardi midi au parc Dufresne de Sherbrooke.

Une première patinoire Bleu Blanc Bouge construite à l'extérieur du grand Montréal qui viendra à coup sûr combler un besoin auprès des jeunes du quartier.

Un projet évalué à 1,4 million de dollars issu de la Fondation des Canadiens pour l'enfance, mais aussi de l'amitié et la vision de deux hommes.

Roger Héroux et Pierre Boivin se connaissent depuis longtemps. Et leur collaboration remonte au début des années 2000.

Pierre Boivin était alors président du conseil d'Olympiques spéciaux Québec, une compétition sportive destinée aux personnes atteintes d'une déficience intellectuelle.

« Notre collaboration a commencé en 2001. Je cherchais une façon de continuer à donner pour les Olympiques spéciaux. C'est de là qu'est venue l'idée d'organiser des matchs de hockey, au Centre Bell, impliquant des gens d'affaires de la région. On donnait donc une partie des profits à cette cause. Plus tard, on a joint la Fondation du CHUS, et la Fondation des Canadiens pour l'enfance », s'est rappelé Roger Héroux.

Deux fois par année, donc, des gens d'affaires de l'Estrie payaient leur participation à un match caritatif disputé au Centre Bell, suivi d'un souper et d'un match du Canadien en soirée. L'événement a duré pendant 14 ans.

« Roger m'a fait jurer, il y a quelques années, que Sherbrooke serait la première ville à l'extérieur de Montréal à accueillir une patinoire extérieure réfrigérée. Tantôt, il m'a dit merci, tu as tenu ta promesse, tu es un gars de parole! » a lancé à travers un sourire l'ancien président du Canadien de Montréal, Pierre Boivin.

Sherbrooke et Montréal ont déjà été très proches. Qui ne se souvient pas du court mais important passage du Canadien de Sherbrooke, au milieu des années 1980, et de la Coupe Calder, remportée par le club-école du Canadien et un certain Patrick Roy?

Un lien profond

Et l'Estrie est une région que connaît très bien la famille Molson.

« C'est une région qui est importante pour notre famille, a opiné Geoff Molson, propriétaire du CH. La famille de ma mère vient d'ici et beaucoup de nos cousins, nos tantes et nos oncles ont fréquenté des écoles de la région. Mon grand-père a été juge à Sherbrooke, le lien est très profond. Être ici pour célébrer l'inauguration d'une belle patinoire comme celle-là, lors d'une magnifique journée, c'est fantastique! Et ce sont les enfants qui vont en profiter et je vous garantis qu'il va y avoir des milliers de jeunes qui vont grandir avec cette patinoire dans leurs souvenirs. »

« C'est Sherbrooke qui a réussi à avoir la patinoire. On a eu plusieurs candidatures très intéressantes, mais Sherbrooke a démontré cette capacité de bien gérer la patinoire une fois qu'on leur laisse les commandes à long terme. Aussi, les communautés de l'endroit en ont besoin. L'école située tout près et ses élèves vont assurément en profiter », a souligné le propriétaire du CH, Geoff Molson.

« Il y a beaucoup de demandes, beaucoup d'intérêt partout au Québec pour une infrastructure de la sorte. En fin de compte, c'est nous qui choisissons, avec l'aide de l'organisme Québec en forme. Et Sherbrooke répondait à tous les critères : la synergie du milieu, la bonne collaboration des organismes, l'animation et l'entretien de la patinoire et un historique de projets concertés réussis. Sherbrooke avait tout », a précisé Geneviève Paquette, directrice exécutive de la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

Des bâtons et des patins seront également fournis pour les enfants.

« On va même revenir l'an prochain avec du personnel spécialisé pour des cours d'initiation au patin et d'autres projets. »

« L'impact du Canadien de Montréal dans les communautés de partout au Québec est énorme. Les Québécois sont fiers de leur équipe. On a cette chance de les toucher, et aujourd'hui, c'est un très bel exemple. On profite de l'occasion pour aider les gens », a conclu Geoff Molson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer