Hugo Roy capitaine : un choix unanime

Hugo Roy... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Hugo Roy

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le quatrième capitaine de l'histoire du Phoenix a été nommé mardi matin. Après Alexandre Comtois, Jonathan Deschamps et Carl Neill, Hugo Roy assumera ce rôle. Le joueur de Cookshire-Eaton constituait un choix unanime.

L'attaquant de 19 ans sera appuyé par Thomas Grégoire, Julien Pelletier et Nicolas Poulin, qui complètent le quatuor de leaders.

« Aujourd'hui, on tourne la page en nommant un nouveau capitaine et un nouveau groupe d'assistants, a affirmé mardi l'entraîneur Stéphane Julien en conférence de presse. Ces quatre joueurs cadrent dans la philosophie de l'équipe. Ils ont une bonne attitude, sont engagés dans la communauté, ont du caractère et de la discipline autant sur la glace que dans le vestiaire ou à l'école. Ils ne sont jamais en retard et suivent les règles des entraîneurs. »

L'histoire d'Hugo Roy est inspirante. Après avoir amorcé son parcours dans le junior AAA avec les Cougars de Champlain, Roy a connu une progression fulgurante.

« J'étais vraiment heureux d'apprendre la nouvelle lorsque Stéphane m'a appelé lundi matin. Si quelqu'un m'avait dit ça il n'y a pas si longtemps, je ne l'aurais pas cru! C'est un honneur pour moi de pouvoir représenter ma ville de cette façon. C'est fantastique! »

« Hugo a beaucoup de caractère. Il a commencé dans le junior AAA, a fait sa place dans le junior majeur et est devenu l'un des meilleurs joueurs de centre de la LHJMQ grâce à son intensité, son ardeur au travail et sa discipline », a expliqué le pilote des Oiseaux.

« On cherchait quelqu'un qui possède une éthique de travail exemplaire et qui représente un modèle, a-t-il poursuivi. Des joueurs qui se lèvent dans le vestiaire, on en a beaucoup. Je pense entre autres aux vétérans Julien Bahl et Johnatan Legault. »

Hugo Roy n'a pas l'intention de changer sa manière d'agir pour autant.

« Je ne modifierai pas mon approche. Notre groupe est déjà bien soudé. Je continuerai à guider les jeunes de notre organisation et on verra la nouvelle génération du Phoenix grandir de jour en jour. Je montre l'exemple sur la glace et je suis quelqu'un de constant. »

Chose certaine, Roy demeure un modèle inspirant.

« Les plus jeunes peuvent se motiver en analysant mon parcours. Ils ne doivent pas lâcher. Je pense entre autres à notre coéquipier Brock McLeod qui a été rétrogradé dans le junior A dans les Maritimes. Il sait que c'est possible de revenir fort en se fiant à mon histoire. À son âge, je ne jouais pas encore dans la LHJMQ après tout. »

De grands patins à chausser

L'ancien capitaine Carl Neill aura laissé sa marque à Sherbrooke et Hugo Roy compte bien poursuivre le travail bien amorcé par Neill.

« J'ai observé Carl dans les derniers mois, a souligné le nouveau leader sherbrookois. J'ai pris des notes en le regardant travailler. Il a été un bon modèle pour moi. »

Stéphane Julien a également eu une pensée pour son ancien capitaine lors de la conférence de presse :

« J'aimerais le remercier d'avoir rendu de fiers services au Phoenix dans les dernières années. Carl a vécu de bons moments ici et il a mené vers la bonne voie les jeunes de notre équipe. »

« Je suis content pour Hugo et pour le Phoenix, qui comptera sur une bonne personne pour assurer le leadership cette saison et la saison prochaine, a mentionné l'assistant-capitaine Julien Pelletier. Pour ma part, j'étais déjà assistant et je quitterai l'équipe bientôt. Hugo aura de grands patins à chausser en remplaçant Carl Neill et je suis certain qu'il fera un bon travail. »

Thomas Grégoire... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Thomas Grégoire

Archives La Tribune

Un moment spécial pour Thomas Grégoire

Né à Sherbrooke et bien connu des amateurs, Thomas Grégoire s'est dit choyé d'obtenir la confiance des entraîneurs :

« C'est vraiment spécial. C'est un grand honneur d'avoir un A sur mon chandail et pas seulement parce que je viens de Sherbrooke. J'ai le Phoenix à coeur depuis que j'ai été repêché et je vais m'investir encore davantage sur la glace et hors-glace. Hugo sera un bon capitaine et je suis content pour lui. »

« Thomas est avec nous depuis son arrivée dans le circuit, a rappelé Stéphane Julien. C'est un gars de chez nous, il connaît une super saison, il est aimé de ses coéquipiers et il aime aider les autres. »

« C'est un beau vote de confiance et je continuerai de faire ce que je faisais bien », a précisé Grégoire.

Nicolas Poulin... (Archives La Tribune) - image 3.0

Agrandir

Nicolas Poulin

Archives La Tribune

Nicolas Poulin le rassembleur

Blessé depuis le camp d'entraînement, Nicolas Poulin célébrera son retour au jeu la semaine prochaine en ayant une lettre sur son chandail.

« Même si je n'ai pas encore joué une seule partie cette saison, les entraîneurs considèrent que je fais de bonnes choses pour l'équipe à l'extérieur de la patinoire et ils savent quel type de joueur je suis sur la glace également. »

« Il n'y a pas une plus grande machine que Nicolas dans le gym, a affirmé l'entraîneur. Il est un bon étudiant en plus d'être respecté par ses coéquipiers. Il est toujours présent pour les jeunes et on est fiers de pouvoir compter sur lui. »

Âgé de 19 ans, Poulin occupera l'un des trois postes de joueur de 20 ans la saison prochaine.

« C'était important d'amener une certaine stabilité au sein du quatuor. Trois d'entre nous reviendrons la saison prochaine. D'autres joueurs auraient aussi pu obtenir une lettre parce que notre équipe compte sur de nombreux leaders. »

Poulin est entre autres reconnu pour ses qualités de rassembleur.

« On est unis au sein de l'équipe. Les anglais parlent aux français et on ne s'est jamais attardés au fait qu'il n'y avait aucun joueur anglophone avec une lettre sur leur chandail. »

Julien Pelletier... (Archives La Tribune) - image 4.0

Agrandir

Julien Pelletier

Archives La Tribune

Julien Pelletier le vieux routier

Julien Pelletier occupait déjà le rôle d'assistant-capitaine et a vu son titre être confirmé mardi.

« Julien, c'est notre vieux routier, a noté le pilote sherbrookois. Il est avec nous depuis deux ans, mais il nous quittera bientôt étant donné qu'il a 20 ans. Il est toujours très intense, il avait déjà une lettre sur son chandail et il a répondu à l'appel en étant utilisé à outrance à cause des nombreuses blessures. »

Stéphane Julien précise d'ailleurs la façon dont il s'est pris pour effectuer ses choix :

« On a regroupé tous les entraîneurs avec le directeur général Jocelyn Thibault. On a mis des noms sur papier et j'ai pris la décision finale, mais le choix était unanime. La sélection d'Hugo n'était pas difficile. »

« C'était aux entraîneurs à choisir parce que le Phoenix compte de nombreux nouveaux joueurs et il aurait été difficile de prendre une meilleure décision que celle prise par les entraîneurs », estime Pelletier.

Partager

À lire aussi

  • Hugo Roy, nouveau capitaine du Phoenix

    Sports

    Hugo Roy, nouveau capitaine du Phoenix

    Le Phoenix de Sherbrooke a confirmé ce matin en conférence de presse à 11 h la nomination de l'attaquant Hugo Roy à titre de nouveau capitaine de... »

  • Le départ du dernier Mohican

    Phoenix

    Le départ du dernier Mohican

    Il ne restait qu'un seul membre de la saison inaugurale du Phoenix. Cinq ans plus tard, l'organisation sherbrookoise ne compte plus de joueurs ayant... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer