Un match décisif pour les Lions

Les Packers ont gagné leurs cinq derniers matchs... (Associated Press)

Agrandir

Les Packers ont gagné leurs cinq derniers matchs et leur quart-arrière, Aaron Rodgers, est en feu : il a totalisé 14 passes de touché et aucune interception à ses six derniers matchs. -

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Noah Trister
Associated Press
Détroit

Ce n'est pas le match le plus important à avoir été disputé au Ford Field, bien qu'il s'agisse probablement du plus important impliquant les Lions de Detroit.

Le nouveau stade de football de « Motown » a ouvert ses portes en 2002. Depuis, il a accueilli le Super Bowl et le Final Four. Les Lions, par contre, n'ont jamais eu l'occasion d'y jouer un match aussi important que celui de dimanche soir, quand ils recevront la visite des Packers de Green Bay avec la possibilité de remporter un premier titre de section depuis 1993.

Le vainqueur de ce duel gagnera le titre de la section Nord de la Nationale. Le perdant pourrait bien être exclu des séries.

« J'ai très hâte, a déclaré le receveur des Lions Golden Tate. Je suis excité pour cette équipe, pour cette ville. Nous avons une grande occasion de réaliser quelque chose qui n'a pas été réussi depuis longtemps. »

L'atmosphère sera assurément mémorable dans le centre-ville de Detroit, mais c'est un scénario que les Lions auraient souhaité éviter. L'équipe disposait de deux matchs d'avance sur les Packers après avoir porté sa fiche à 9-4 grâce à un gain aux dépens des Bears de Chicago. Mais les Lions ont perdu leurs deux matchs suivants, à l'étranger, contre les Giants de New York et les Cowboys de Dallas. Les Packers ont de leur côté remporté leurs cinq derniers affrontements.

Si les Lions pourraient oublier leur grogne des dernières années avec un gain, une défaite pourrait les exclure des matchs éliminatoires. Si les Redskins de Washington ont eu raison des Giants plus tôt en journée, le perdant du duel de dimanche soir ratera le tournoi hivernal. Le match pourrait toutefois s'avérer moins stressant pour le perdant si les Redskins s'inclinent.

Les Packers sont quant à eux bien heureux de se retrouver dans cette position. Ils avaient une fiche de 4-6 à la suite d'un revers de 42-24 conte les Redskins le 20 novembre. Depuis, l'équipe est sur une lancée. Aaron Rodgers dirige l'attaque de main de maître, tandis que leur défense pugnace cause de nombreux revirements : 12 exactement au cours des trois dernières rencontres.

Quand l'équipe se trouvait à 4-6, Rodgers croyait que les Packers étaient en mesure de renverser la vapeur. Maintenant, ils ne sont qu'à une victoire d'un titre de section.

« C'est le genre de confiance qu'il a en notre équipe, et notre attaque en lui, a noté le receveur des Packers Jordy Nelson. Nous n'avions qu'à peaufiner quelques aspects pour nous retrouver dans notre position. »

Si Rodgers semble complètement remis de sa blessure au mollet droit - sa grande mobilité contre les Vikings la semaine dernière l'a prouvé - Matthew Stafford est toujours ennuyé par une blessure à un doigt de la main droite. Au cours des trois dernières rencontres, le quart des Lions a vu trois des passes être interceptées en plus de commettre un échappé.

Finalement, ce match se veut la version contraire du dernier match de la saison 2014, alors que les Lions s'étaient retrouvés à Green Bay avec le titre de la section Nord de nouveau à l'enjeu. Les Packers l'avaient alors gagné 30-20.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer