• La Tribune > 
  • Sports 
  • > Très bonne récolte de dindons... et d'information ! 

Très bonne récolte de dindons... et d'information !

Après un léger fléchissement l'an dernier, la récolte... (La Tribune, Luc Larochelle)

Agrandir

Après un léger fléchissement l'an dernier, la récolte de dindons a franchi de nouveaux sommets cette année en Estrie. Les chasseurs ont par ailleurs été nombreux à participer sur une base volontaire au développement d'outils de gestion qui permettent maintenant de calculer la pression de chasse ainsi que le taux de succès par zone.

La Tribune, Luc Larochelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Larochelle
La Tribune

(Sherbrooke) CHRONIQUE / La popularité croissante de la chasse au dindon sauvage ainsi que des conditions favorables ont poussé la récolte vers de nouveaux sommets dans la région.

Pas moins de 2265 oiseaux ont été abattus cette année dans les zones 4 et 6 de l'Estrie. Il s'agit d'une augmentation de 24 % par rapport à la saison 2014, qui avait produit la meilleure récolte depuis 2008, soit depuis que cette chasse est autorisée dans la région. Ces résultats positifs sont complétés par l'atteinte d'une nouvelle marque de 592 dindons dans la zone 5, dont une partie touche également au territoire estrien.

C'est à l'image de ce qui se produit dans l'ensemble du Québec, qui présente maintenant un tableau de chasse de 5884 oiseaux à barbe, le trait distinctif des mâles et des femelles.

Comme pour le chevreuil, ce rebond spectaculaire efface le recul qui avait été enregistré pour le dindon en 2015 dans la région à la suite d'un hiver rigoureux.

D'autre part, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) est maintenant en mesure de fournir des informations plus pointues à propos de cette chasse.

« En se référant à la banque d'information que les chasseurs nous ont aidés à constituer, nous sommes en mesure de préciser qu'il y a 3600 chasseurs de dindon dans la zone 6. Ceux-ci ont obtenu un taux de succès de 30 % pour l'abattage du premier dindon et de 11 % pour le second. La zone 4, elle, compte 1800 chasseurs et le taux de succès y a été de 31 % cette année pour le premier oiseau et de 10 % pour le second », rapporte le biologiste François Lebel, qui coordonne les suivis provinciaux de la grande faune.

Le Ministère a expédié plus tôt cette année un questionnaire à 10 000 des 14 000 détenteurs de permis de chasse au dindon au Québec. Le taux de réponse a été de 42 %. Cette base de données représente un échantillonnage supérieur à la plupart des sondages politiques dont les résultats paraissent régulièrement dans les médias.

Pas moins de 3000 participants ont fourni une adresse de courriel, ce qui permettra aux gestionnaires fauniques de rester en contact avec eux sans avoir à répéter les envois postaux massifs qui sont coûteux. Tous les répondants qui en avaient manifesté le désir ont reçu un bilan détaillé de la dernière saison.

« C'est ce lien interactif que nous voulions établir avec les chasseurs parce que les inventaires aériens ne donnent pas de résultats très probants pour recenser le dindon. Là, en plus de pouvoir se référer aux fiches d'enregistrement, nous obtenons par l'intermédiaire des participants le nombre d'heures consacrées à chasser, leurs observations quotidiennes, donc de l'information de première main et directement sur le terrain. Les chasseurs ont vite compris leur intérêt à être nos alliés dans ce mode de suivi. »

À cette brillante initiative gouvernementale, il y a effectivement eu une réponse perspicace et empressée de la part des chasseurs qui, en adhérant à cette gestion participative, atténuent les effets des compressions budgétaires qui ont grignoté une partie de l'expertise faunique au Québec. Non seulement est-il souhaitable que cette proximité dure pour le dindon, mais poussons pour qu'elle s'étende un jour à d'autres espèces, dont le chevreuil et l'orignal.

Ce bilan sur le dindon tire un trait sur la chasse en Estrie pour l'année 2016. Nous nous retrouverons en janvier..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer