Fitzpatrick affrontera la Meute

Blessé au genou, Nicolas Poulin a rechaussé les... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Blessé au genou, Nicolas Poulin a rechaussé les patins jeudi, mais l'entraîneur Stéphane Julien ne pourra compter sur lui avant le mois de janvier.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le retour au jeu du gardien numéro un du Phoenix ne se fera pas contre des pieds de céleri. Les Huskies de Rouyn-Noranda sont en ville et Evan Fitzpatrick tentera d'aider le son équipe à gagner un quatrième match de suite, cette fois contre les meneurs de sa division.

Bonne nouvelle pour le Phoenix, son portier ne ressent plus les effets de sa commotion cérébrale. Et selon l'entraîneur des gardiens, Fitzpatrick est prêt pour le défi : celui d'affronter la Meute vendredi soir au Palais des sports.

« Evan s'entraîne depuis samedi, il a progressé durant toute la semaine et Jean-François Labbé était satisfait de ce qu'il a vu », a mentionné le pilote des Oiseaux, Stéphane Julien, tout en précisant que William Giroux prendra la relève le lendemain à Gatineau contre les Olympiques afin de compléter ce dernier blitz avant le congé des Fêtes.

À la guerre sans munition

Malgré les nombreuses absences, le Phoenix connait du succès depuis plus d'une semaine.

« Les joueurs qui ne se trouvent pas sur la bonne chaise à cause des blessures en ont donné davantage et nos gardiens remplaçants ont fait les arrêts au bon moment. Contre les Huskies, on doit être constants et prendre l'avantage dès le départ en marquant le premier but ou en suivant le rythme du moins », estime Julien.

Les Sherbrookois ont toujours offert une opposition respectable contre les détenteurs de la coupe du Président.

« On a gagné la première contre les Huskies et on a perdu les deux suivantes, mais les gars ont toujours joué de bons matchs contre eux. Cette fois, il nous manque encore plusieurs bons éléments et les Huskies aussi », souligne l'entraîneur.

Rappelons que les défenseurs de Rouyn Philippe Myers et Jérémy Lauzon manqueront à l'appel, eux qui s'entraînent présentement avec l'équipe du Canada en vue des Mondiaux juniors.

Chez le Phoenix, Nicolas Poulin et Kevin Gilbert soignent encore une blessure et Julien Bahl ressent encore les effets de sa commotion cérébrale, tout comme le gardien Justin Blanchette. Nicolas Poulin a rechaussé les patins jeudi, mais l'entraîneur Stéphane Julien compte le revoir en action après les Fêtes seulement.

Marek Zachar et Yaroslav Alexyev ne disputeront pas non plus les matchs du week-end étant donné leur participation au Championnat mondial de hockey junior A (l'équivalent du AAA au Québec).

Félix Robert, Édouard Michaud et Felip Bourdeau ont donc été rappelés pour la partie contre la Meute. Dany Coulombe disputera quant à lui la partie de samedi à Gatineau, la dernière partie avant que les joueurs puissent retrouver leur coin de pays.

Dernier blitz avant Noël

Chose certaine, le prochain week-end ne s'annonce pas de tout repos.

« Toutes les équipes jouent vendredi et samedi, note Stéphane Julien. Les Olympiques voudront certainement prendre leur revanche samedi et ils ont très bien joué dernièrement. De notre côté, on devra garder les choses simples, serrer le jeu en zone neutre, tirer le plus souvent possible et faire attention à notre relance et à nos bagarres à un contre un, parce que c'est la force des Huskies notamment. »

« On sent que les gars ont déjà la tête ailleurs, admet l'entraîneur. Y'a une certaine fébrilité avant le congé des Fêtes et c'est comme ca dans les 17 autres équipes aussi. Les joueurs sont partis de la maison depuis le mois d'août »

« C'est toujours une fin de semaine difficile quand on sait que c'est la dernière avant de retrouver nos familles, mais on sera prêts, confie Chase Harwell. On sait qu'il est possible de battre les Huskies. On vise la victoire! »

Et une fois la première moitié de saison terminée, la période des transactions s'ouvrira. Rien pour aider les joueurs à décrocher du hockey à Noël.

« Je n'ai pas entendu les joueurs parler de transactions. La plupart d'entre eux ne s'attendent pas à être échangés et ne doivent pas du tout être nerveux », assure Stéphane Julien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer