Les Gaiters joueront dans les Maritimes en 2017

L'équipe de football des Gaiters de l'Université Bishop's... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'équipe de football des Gaiters de l'Université Bishop's évoluera dans la conférence des Maritimes en 2017.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'équipe de football des Gaiters de l'Université Bishop's quitte les rangs du RSEQ et évoluera dans les Maritimes (AUS- Atlantic university sport) en 2017.

La nouvelle sera confirmée en début d'après-midi jeudi par l'émission d'un communiqué de presse précisant les détails du transfert de l'équipe de football vers une conférence où les autres universités présentent des similitudes avec Bishop's.

C'est donc dire que les Gaiters évolueront en 2017 dans la même conférence que Mount Allison, Acadia, St.Francis-Xavier et St.Mary's.

La conférence Québec présentera désormais elle aussi cinq équipes, soit Montréal, Québec, Sherbrooke, McGill et Concordia.

Ce n'est pas la première fois que les rumeurs envoient les Gaiters de Bishop's vers les Maritimes.

Déjà, en mai dernier, de fortes impressions laissaient croire que le passage pourrait finalement se faire.

La direction des sports de Bishop's avait alors démenti la rumeur, prétextant que les coûts pour le transport pour les matchs à l'extérieur étaient prohibitifs, évalués à entre 25 000 $ et 30 000 $.

Les tractations pour un transfert vers les Maritimes ne se sont pas pour autant dissipées et se sont même accentuées depuis les derniers mois.

Bishop's avait jusqu'au premier décembre dernier pour déposer une demande de transfert.

Le programme de football est en plein processus de recrutement pour un nouvel entraîneur-chef, à la suite du départ de Kevin Mackey, à l'issue de la dernière saison.

Des candidats ont d'ailleurs été rencontrés hier.

La difficulté à recruter des athlètes de haut niveau, principalement au Québec, et à présenter un programme de football compétitif, furent fort probablement parmi les éléments déclencheurs d'une réflexion sur l'avenir du football à Bishop's.

Les résultats des dernières années sur le terrain confirment ces doutes : au cours des trois dernières saisons, les Gaiters n'ont pu faire mieux que trois victoires pour 21 défaites, terminant à deux reprises au dernier rang du classement québécois.

Pire, l'équipe n'a participé aux séries éliminatoires que cinq fois depuis 2002. Les Gaiters n'ont connu que deux saisons victorieuses depuis 2008.

Maple League

Au-delà des résultats, le budget alloué au programme de football, le petit nombre d'entraîneurs à temps plein, et la petite taille de l'université, l'empêchaient d'être compétitive devant ses adversaires québécois.

En joignant les rangs de la conférence des Maritimes, Bishop's retrouvera ses alliés naturels que sont St.Francis-Xavier, Acadia et Mount Allison, toutes membres de la Maple League, auparavant nommée U4.

Ces universités offrent toutes un programme d'études en « liberal arts », elles sont de même taille, ont la même réalité financière et des budgets similaires accordés à leurs équipes sportives.

La « Maple League » a été officialisée le 8 novembre dernier à Toronto lors d'un souper gala.

La Ligue U4 avait été créée en mai 2013 pour former une association de quatre petites universités résidentielles offrant surtout des programmes de premier cycle dans trois provinces.

Michael Goldbloom, principal de l'Université Bishop's et président du groupe, avait alors affirmé : « Grâce à la collaboration, nous pouvons étendre la portée et l'étendue des possibilités offertes à nos étudiants. Nous avons tenu des conférences universitaires et des concours d'étudiants conjoints, nous avons partagé des conférenciers importants et nous permettrons aux étudiants de suivre un cours à une autre université de la Maple League sans quitter leur propre campus. »

Le printemps prochain, chacune des universités offrira un cours unique aux étudiants des quatre campus.

« Je suis persuadé que de nombreuses autres possibilités de collaboration se présenteront grâce à la collaboration de nos universités pour offrir les meilleures expériences de premier cycle au Canada », avait de plus précisé M. Goldbloom.

Cette réalité s'applique désormais au football.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer