Galchenyuk : que fera le Canadien?

Son éclosion en tant que premier centre de... (Archives, La Presse)

Agrandir

Son éclosion en tant que premier centre de l'équipe mais aussi la piètre production offensive de la ligne de centre derrière lui ont rendu Alex Galchenyuk indispensable au Canadien.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(St. Louis) La perte d'Alex Galchenyuk pour une période indéterminée pourrait faire mal au Canadien. Outre Carey Price et peut-être Shea Weber, Galchenyuk était assurément le joueur que le Tricolore avait moins le luxe de perdre.

Son éclosion en tant que premier centre de l'équipe mais aussi la piètre production offensive de la ligne de centre derrière lui l'ont rendu indispensable.

Si le CH avait déjà besoin de s'améliorer à cette position-clé, qu'en est-il maintenant qu'il a perdu son meilleur attaquant?

Galchenyuk, qui semble avoir été victime d'un contact genou contre genou avec Anze Kopitar, des Kings de Los Angeles, en début de troisième période dimanche, a subi des tests à St. Louis, lundi. Il sera réévalué à Montréal par les médecins de l'équipe mercredi, et l'organisation sera ensuite à même de faire une mise à jour de son état de santé. D'où le fait que son absence soit d'une durée « indéterminée » pour l'instant.

Si Galchenyuk rate de six à huit semaines et non le reste de la saison, la façon dont réagira l'équipe sera différente. Dans le cadre d'une transaction, par exemple, la durée de l'absence pourrait influencer ce que Marc Bergevin accepte de céder en retour.

Quelles options s'offrent au Tricolore en l'absence de l'attaquant de 22 ans? Voici quatre pistes possibles.

Muter Danault ou Shaw au centre

À court terme, Phillip Danault ou Andrew Shaw pourrait bien être appelé à pivoter le troisième trio à moins que Michel Therrien n'envoie Shaw sur la deuxième unité, ce qui serait intrigant. Mais les options n'abondent pas, et on ne sera jamais loin de revenir en 2013 et de voir à la fois David Desharnais et Tomas Plekanec au sein du top 6. C'est l'option la plus conservatrice et peut-être la moins séduisante, compte tenu des difficultés des deux vétérans. Plekanec se relancerait-il au contact d'Alexander Radulov ou est-ce le meilleur ailier de l'équipe qui serait tiré vers le bas? Ces deux-là n'ont pas obtenu de résultats probants au sein du même trio en début de saison. Et puisque Radulov, en dépit de sa position, est avant tout un fabricant de jeu, pourrait-il bien s'entendre avec Desharnais, qui est lui-même un passeur?

Radulov au centre du premier trio

Alexander Radulov a été embauché à titre d'ailier droit, mais selon ce qu'on entend, il lui est arrivé de jouer au centre lorsqu'il évoluait dans la KHL. C'est en outre un joueur très responsable défensivement, de sorte qu'il n'y aurait rien de farfelu à ce qu'il s'acquitte de ces tâches depuis le milieu de la patinoire. Seul hic : il n'a pris part qu'à trois mises en jeu depuis le début de la saison. Du reste, on peut bien l'imaginer relancer Max Pacioretty et Brendan Gallagher. Mais déjà qu'il manquait au CH au moins un attaquant de calibre top 6, le vide devient encore plus grand avec la perte de Galchenyuk. Avec une telle combinaison, la menace se ferait rare au sein des autres trios!

Attendre quelques jours puis rappeler McCarron

Michael McCarron a raté les deux derniers matchs des IceCaps de St. John's en raison d'une blessure non divulguée. Serait-ce le résultat d'un coup de bâton qu'il a reçu sur une main le 30 novembre? Toujours est-il que le colosse de 21 ans a patiné dimanche et pourrait être prêt à reprendre le collier sous peu. L'attaquant de 6'6 ne domine pas la Ligue américaine depuis le début de la saison (3 buts et 11 points en 20 matchs) mais voir comment il se débrouille sur un top 6 dans la LNH est une expérience qui pourrait valoir le coup.

Procéder à une transaction

Avant même la blessure à Galchenyuk, le Canadien avait besoin d'aide au centre. Inutile de dire que depuis dimanche, c'est devenu plus pressant. La question qu'on doit se poser ici, c'est de savoir si le Tricolore qui souhaiterait sûrement solidifier sa ligne bleue a en mains suffisamment d'atouts pour s'améliorer aux deux endroits. Le tour de force ici serait de trouver un centre qui pivoterait le deuxième trio au retour de Galchenyuk sans que le CH ne gaspille toutes ses cartouches dans cette transaction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer