Charles-Antoine St-Onge, espoir de l'année

La saison remarquable de Charles-Antoine St-Onge en 2016... (Photo fournie)

Agrandir

La saison remarquable de Charles-Antoine St-Onge en 2016 lui a permis d'être coiffé du titre Athlète espoir masculin de l'année en vélo de montagne lors du banquet annuel de la Fédération québécoise des sports cyclistes dimanche dernier. -

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Après s'être imposé lors de sa première saison chez les cadets experts en vélo de montagne, Charles-Antoine St-Onge a pu ajouter « la cerise sur le sundae » pour clore son année en beauté.

L'athlète de Saint-Denis-de-Brompton a été nommé Athlète espoir masculin de l'année en vélo de montagne par la Fédération québécoise des sports cyclistes lors du traditionnel Mérite cycliste québécois, tenu dimanche dernier au Château Bromont.

« Je suis vraiment content, a déclaré le cycliste de 15 ans. Je ne m'y attendais pas. Quand tu envoies ta candidature, tu ne sais jamais si tu vas être choisi ou non. Ça vient mettre la cerise sur le sundae et je suis vraiment heureux d'avoir remporté ce prix-là. C'est un gros titre qui vient me féliciter de ma saison. Ça me donne le goût de me forcer encore plus et d'aller encore plus loin l'an prochain. »

Rappelons que Charles-Antoine St-Onge a remporté le cumulatif de la saison en Coupe du Québec. Il a aussi remporté deux médailles d'or et une médaille d'argent aux Jeux du Québec, à Terrebonne, au mois de juillet. Il a aussi remporté une médaille d'argent au Championnat canadien à Baie St-Paul, une médaille d'argent à Hardwood Hill en Ontario et une médaille d'or à Whistler, en Colombie-Britannique. Déjà motivé au maximum, ce dernier voit en cette reconnaissance une occasion de dorer son curriculum vitae.

« À mon âge, il n'y a pas vraiment de gros commanditaires, mais c'est une grosse tape dans le dos et ça te donne de la visibilité pour éventuellement en avoir, des commanditaires. »

Et même si le cyclocross représente pour lui un deuxième sport, « pour se tenir en forme », le membre du club Dalbix a également bien fait aux Championnats canadiens tenus au parc Jacques-Cartier plus tôt ce mois-ci. Surclassé chez les juniors, il a complété la course disputée dans des conditions excessivement difficiles au sixième rang.

« C'est vraiment de belles expériences. Je mise vraiment sur le mountain bike, mais j'aime aussi le cyclocross pour continuer à m'entraîner à l'automne. Ça te permet de compétitionner contre des gens un peu différents. Et c'était vraiment une belle course. Il y avait beaucoup de bouette et c'était un gros défi. Il y avait des gens forts de partout au Canada. »

Attribuant ses succès à l'entraînement rigoureux auquel il s'est soumis l'hiver dernier, Charles-Antoine St-Onge entend redoubler d'ardeur cet hiver pour défendre ses titres l'été prochain. Il s'envolera vers la Californie le 27 décembre pour s'y entraîner durant deux semaines avec l'Équipe du Québec. Sa première course de la saison 2017 sera une Coupe Canada à Whistler en mars.

« Ça va être une grosse saison, quand t'es le plus vieux de ta catégorie, c'est là que tu peux tout rafler et aller au maximum. J'ai hâte de voir comment les autres vont s'entraîner pour voir si je vais avoir de la compétition. Faudra que je démontre que je suis capable de gagner deux ans de suite pour montrer que c'était pas seulement de la chance », relate l'élève de quatrième secondaire qui fait partie du sport-études en cyclisme du Triolet.

Par ailleurs, outre Charles-Antoine St-Onge, le club pour lequel il évolue a également mérité un prix lors du dernier banquet annuel de la FQSC. Le club Dalbix a gagné le club de développement de l'année au Québec en plus de recevoir une plaque pour souligner la victoire par équipe obtenue au Championnat québécois au mois d'août, dans la catégorie Relève.

« Je suis fier de mon club et j'aime le représenter ; il grossit de plus en plus et ça m'encourage. Le vélo de montagne a de plus en plus d'adeptes et de spectateurs et c'est vraiment le fun pour nous. Il y a aussi beaucoup de filles qui s'ajoutent au club et ça montre que c'est un sport qui s'adresse à tout le monde, que c'est bon pour tout le monde », mentionne Charles-Antoine St-Onge.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer