Course extrême à Lac-Mégantic

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, la dg... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, la dg du Parc national, Nathaël Bergeron, l'ex-olympienne, Lyne Bessette, l'ex-athlète paralympien Jean-Thomas Boily, Cédric Lefebvre, représentant Développement économique Canada, Bastien Michau et Daniel Poirier, Endurance Aventure, Isabelle Creusot de Triathlon Québec, et Marc Plante, producteur exécutif pour Endurance Aventure. ont démontré beaucoup de fierté en annonçant la tenue du Triathlon extrême Canadaman/woman.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Sherbrooke) Lac-Mégantic s'est fait connaître mondialement pour les raisons qu'on connaît. Maintenant, ce sera pour une bonne raison avec la présentation du premier triathlon extrême en Amérique du Nord, un événement sportif de calibre international et une compétition qui repousse encore plus loin les limites de l'être humain.

L'événement se déroulera les samedi 8 et dimanche 9 juillet 2017, dans la région de Mégantic.

Il y a les triathlons Ironman. Il y aura maintenant le Triathlon extrême Canadaman/woman de Lac-Mégantic. Les mêmes distances seront proposées aux athlètes : 3,8 km à la nage, 180 km à vélo et un marathon de 42,2 km. Ce qu'il y aura d'« extrême », ce sont les difficultés et les obstacles qui seront ajoutés à la compétition. Notamment un dénivelé de 4000 mètres avec des côtes extrêmes comme celles du mont Mégantic, pour l'arrivée de la course à pied de nuit, et la nage qui débute à l'aurore...

La conclusion de la course à pied a d'ailleurs inspiré le slogan : « Atteignez les étoiles avant minuit! »

Autre slogan révélateur : « Pour des gens un peu plus fous que la moyenne! » Les organisateurs promettent des émotions... extrêmes également, et des images télé époustouflantes dans les paysages fabuleux de la région de Mégantic.

« La Ville de Lac-Mégantic est fière d'annoncer officiellement qu'elle sera l'hôte de cette première nord-américaine. Cela démontre le souci de la Ville de se démarquer et de se faire connaître... Les athlètes de toute la planète auront l'occasion de découvrir les qualités humaines des Méganticois, la qualité de l'accueil et celle d'un milieu de vie extraordinaire », a déclaré le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier.

Mégantic s'est associée à l'équipe d'Endurance Aventure pour organiser cette compétition d'envergure. La ville le fait « en raison, entre autres, de son expertise, sa passion et de son souci de mettre l'humain au coeur du défi. Nous sommes confiants que nos expertises respectives et la mobilisation d'autres municipalités feront en sorte que les athlètes du Triathlon extrême Canadaman/woman vivront une expérience inoubliable. Les retombées économiques d'un tel événement seront importantes tant à l'échelle locale, régionale que provinciale », estime le maire

Trois autres Triathlons extrêmes seront présentés en Europe en 2017, soit en Norvège (le Norsman), en Suisse (Swissman) et en Écosse (Celtman).

Une aide financière de plus de 310 000 $ a été consentie par Développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec, afin de réaliser l'activité d'envergure.

C'est à l'ex-Olympienne en cyclisme Lyne Bessette que le rôle d'ambassadrice a été confié.

« Je suis venue à Lac-Mégantic, l'été dernier, pour tourner les images d'un film promotionnel pour l'événement, sur des petits bouts du parcours. J'ai hâte de venir faire le triathlon au complet. J'adore les côtes... Et je suis contente que les organisateurs aient ajouté le mot Woman, dans l'appellation Canadaman/woman, c'est un beau clin d'oeil. Je veux remercier Lac-Mégantic et les autres municipalités qui ont dit oui aux organisateurs et leur ont donné leur support! » a confié Mme Bessette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer